Pourquoi Jean-Pierre Clamadieu renonce à Solvay pour la présidence d'Engie

Elisee Touchard
Février 14, 2018

Le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire l'avait reçu lundi avant de soutenir sa candidature. Mettant fin à des semaines de rumeurs, un conseil d'administration extraordinaire de l'énergéticien doit officialiser ce choix ce mardi, avant le vote de l'assemblée générale des actionnaires au printemps, a révélé Le Figaro. De sources concordantes, le poste reviendra à Jean-Pierre Clamadieu, 59 ans, l'actuel patron français du groupe chimique belge Solvay où il devra organiser sa propre succession.

Après un passage par l'administration et un cabinet ministériel, Jean-Pierre Clamadieu, diplômé de l'École des Mines de Paris et membre du Corps des Mines comme bon nombre des acteurs du secteur de l'énergie, a rejoint le groupe Rhône-Poulenc, devenu ensuite Rhodia dont il est nommé PDG en 2008.

Engie doit s'interroger sur ses relais de croissance annonce Clamadieu

La présidence d'Engie échappe à Isabelle Kocher, sa directrice générale.

Engie et Solvay n'ont pas commenté ces informations, le groupe français indiquant simplement que son conseil d'administration se réunirait en effet mardi.

Vanessa Trump hospitalisée après avoir ouvert une lettre suspecte
L'hôpital où a été transportée Vanessa Trump n'a pas immédiatement confirmé si elle s'y trouvait toujours en début d'après-midi. Vanessa Trump, 40 ans, a ouvert ce courrier vers 10 h et a été hospitalisée dans la foulée , a précisé cette source.

PDG d'Engie pendant huit ans, Gérard Mestrallet a cédé la direction générale du groupe en 2016 à Isabelle Kocher tout en restant pour deux ans président du conseil d'administration.

Dans son communiqué confirmant cette dissociation, Engie soulignait de son côté que le choix du successeur de Gérard Mestrallet aurait "pour principal objectif le fonctionnement efficace des instances de gouvernance du groupe et le soutien à l'action de sa dirigeante exécutive".

Atteint d'un cancer, Bernard Tapie est "très amaigri" selon Jacques Séguéla
Et d'ajouter: "Il m' annonce qu'on a trouvé des débuts de métastases et qu'il est condamné à une chimio qui n'était pas prévue". Face à Pascal Praud, Séguéla s'est exprimé avec l'accord de Tapie: "J'étais avec lui vendredi avec Bernard Kouchner.

Jean-Pierre Clamadieu qui est président du comité exécutif et administrateur de Solvay depuis mai 2012 " continuera à assurer son rôle de dirigeant exécutif", tant que le groupe belge ne lui aura pas trouvé un successeur.

Santé : déblocage annuel de 100M € annoncé par Edouard Philippe
Pour les autres, la sanction est très brutale", a-t-il dit. "Elles devront donc se décliner dans les futures discussions conventionnelles".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL