Martin Schulz démissionne de la présidence du SPD — Allemagne

Dominique Dufresne
Février 14, 2018

"Tout le monde ferait bien de placer les intérêts du parti et du pays au-dessus de ses ambitions personnelles".

Le leader du parti social-démocrate allemand (SPD), Martin Schulz, a annoncé mardi qu'il renonce à son poste de chef du SPD et que sa décision est à effet immédiat, selon le média local Focus online.

Vincent Lindon de retour avec "L'Apparition" de Xavier Giannoli — Cinéma
Jacques , grand reporter pour un quotidien français, reçoit un jour un mystérieux coup de téléphone du Vatican. Avec L'Apparition , Giannoli s'attaque frontalement à l'existence de Dieu et au mystère de la foi.

Martin Schulz, qui a souhaité quitter la présidence pour permettre au parti de se "réinventer", a également dû renoncer la semaine dernière, afin de couper court à une polémique au sein du SPD, au portefeuille de ministre des Affaires étrangères qui lui était réservé dans le prochain gouvernement. L'élection se tiendra le 22 avril lors de la conférence du parti, à Wiesbaden, a déclaré M. Schulz à Berlin. "Le SPD a besoin d'un renouveau en termes de personnes et de programme", a-t-il souligné.

Si elle est élue, Andrea Nahles sera la première femme à diriger le SPD depuis la création du parti, il y a 154 ans. Arrivé comme un sauveur à la tête du SPD il y a un an, et perçu un temps comme un rival possible d'Angela Merkel, l'ancien président du Parlement européen connaît une fin abrupte.

Le Range Rover Sport hybride gravit les 999 marches du paradis
L'objectif était tout d'abord de parcourir la route de la montagne Tianmen (11,3 km) en Chine, aussi appelée route du Dragon. Malgré ses 99 virages serrés, sillonner cette route à toute vitesse n'a rien d'un exploit.

Après avoir enregistré aux législatives de septembre 2017 le pire score électoral (20,5 %) de l'histoire de l'après-guerre pour les sociaux-démocrates, Martin Schulz voit aujourd'hui son mouvement se déchirer au sujet de la question de l'alliance avec la droite.

L'incertitude est totale en raison des profondes divergences au sein du parti.

Plainte pour viol : Gérald Darmanin auditionné par les enquêteurs
Sophie Spatz souhaitait faire effacer de son casier judiciaire une peine de dix mois de prison avec sursis pour "harcèlement". Il avait affirmé avoir été l'objet d'accusations " d'abus de faiblesse, d'abus de pouvoir, voire de viol ".

Le nouvel accord de coalition sera soumis à l'approbation des 464.000 membres du SPD et le résultat de cette consultation sera connu le 4 mars.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL