Manger moins vite permet de perdre du poids

Olivia Lacan
Février 14, 2018

"Réduire la rapidité avec laquelle on mange pourrait être efficace dans la prévention de l'obésité et faire baisser les risques pour la santé associés à cette maladie".

Pour les besoins de cette étude, les scientifiques ont étudié 59 717 sujets atteints de diabète de type 2, une pathologie très répandue chez les personnes en surpoids, en se penchant sur leurs dossiers médicaux de 2008 à 2013.

Boko Haram remet 13 otages au gouvernement — Nigéria
Selon le bureau du président Muhammadu Buhari , la libération de ces otages a été facilitée par la Croix-Rouge. Plus de 400 autres soupçonnées d'être des combattants de Boko Haram avaient été libérées faute de preuves.

Attention, il faut évaluer cette étude avec précaution. Chez les personnes disant manger à une vitesse "normale " (56 %) et "vite " (37 % d'entre elles), le surpoids était plus fréquent, avec respectivement 36,5 % et 44,4 %. Si elles n'étaient que 7% d'entre elles, 21,5% étaient en surpoids avec un IMC supérieur à 25. Se forcer à manger plus lentement, par exemple en posant sa fourchette sur l'assiette entre chaque bouchée, serait donc une bonne approche pour les personnes souhaitant perdre du poids, ou tout simplement pour celles qui souhaitent garder un poids de forme. Ces deux catégories de personnes avaient un IMC (indice de masse corporelle) très important.

Pour leur recherche, les participants ont dû déclarer la vitesse à laquelle ils mangeaient et s'ils avaient l'habitude de, dîner dans les deux heures avant le coucher, de prendre une collation après le dîner et de sauter le petit déjeuner.

Marc-Antoine Gagnon se qualifie pour la finale des bosses — Olympiques
Grâce à une récolte de 86,63 points en super finale, Kingsbury a décroché son premier titre olympique en carrière. Mikaël Kingsbury est véritablement le "King des bosses"! Et c'est peu dire qu'il a répondu présent.

Simon Cork, du Collège impérial de Londres: "c'est une étude intéressante, [qui] confirme ce que nous pensons déjà, à savoir que manger lentement est à l'origine d'un gain de poids moindre que manger vite". Ceux qui ralentissaient avaient, eux, tendance à perdre du poids. En revanche, il estime que le fait de demander aux sondés à quelle vitesse ils mangent est "fortement subjectif". Selon elle, "le problème qui reste" est de savoir comment convaincre efficacement les gens de manger lentement. Katarina Kos, spécialiste de l'obésité à l'université de médecine d'Exeter, aimerait par ailleurs que les travaux soient élargis sur une population pas forcément atteinte de diabète, afin de voir si les résultats concordent avec ceux de l'étude japonaise.

C'est un fait: manger trop vite, et ne pas mâcher assez, nuit au transit intestinal, aussi est-il conseillé de bien mâcher les aliments afin de faciliter la digestion.

Pas de réduction chez Mc Donald's ? Un homme envoie du gaz lacrymogène
Si il a d'abord quitté le fast-food sans faire de vague, le jeune homme de 20 ans est ensuite revenu toujours aussi en colère. Les pompiers ont dû intervenir dans un premier temps pour aider des personnes victimes de fortes irritations .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL