Limitation à 80 km/h : nombre d'accidents inchangé, selon 40 millions d'automobilistes

Dominique Dufresne
Février 14, 2018

Suite à la publication du rapport sur "l'expérimentation" des 80 km/h, 40 millions d'automobilistes propose à tous les usagers de réagir par une "manifestation démocratique", en renvoyant leur carte d'électeur (factice!) au président de la République Emmanuel Macron.

Un bilan contesté par le délégué interministériel à la sécurité routière.

Plainte pour viol : Gérald Darmanin auditionné par les enquêteurs
Sophie Spatz souhaitait faire effacer de son casier judiciaire une peine de dix mois de prison avec sursis pour "harcèlement". Il avait affirmé avoir été l'objet d'accusations " d'abus de faiblesse, d'abus de pouvoir, voire de viol ".

En compilant les données des Bilans d'analyse des accidents corporels (BAAC) 2015 et 2016 du ministère de l'Intérieur, l'association conclut dans son étude que "l'accidentalité relevée révèle que la baisse de la limitation de vitesse n'a pas permis de réduire la mortalité routière sur les tronçons concernés au cours des 18 premiers mois de l'expérimentation".

Après avoir recensé tous les accidents survenus entre 2012 et 2016 sur les trois portions de routes concernées par l'expérimentation dans la Drôme (26), la Haute-Saône (70) et entre la Nièvre (58) et l'Yonne (89) - soit au total 86 km!

Attentats de Paris : une fausse victime du Bataclan arrêtée
Arrêtée mardi, l'usurpatrice a reconnu les faits en garde à vue et doit être jugée ce mercredi 14 février, en comparution immédiate.

Outre l'inefficacité de la mesure, 40 millions d'automobilistes pointe du doigt une augmentation du taux d'accidents sur certaines portions.

Ainsi, selon l'association, le seul argument en faveur de la baisse généralisée de la limitation de vitesse sur l'ensemble du réseau routier secondaire français consiste donc en "une formule mathématique archaïque, héritée de la Suède des années 1970, selon laquelle une réduction de 1% de la vitesse permettrait une réduction de 4% de l'accidentalité". -, la conclusion de 40 MA est formelle: "l'abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h à partir de juillet 2015 n'a pas permis de réduire le nombre d'accidents - et plus particulièrement le nombre d'accidents mortels - de la circulation. Sur certains portions, l'accidentalité est même repartie à la hausse avec la mise en oeuvre de l'exprimentation", assure l'association. Elle a donc demandé à l'exécutif de renoncer à la mesure de généralisation des 80 km/h. Elle demande aux usagers de télécharger sur son site internet, la carte d'électeur factice qu'elle a créée et de l'envoyer symboliquement au Président de la République.

La justice se penche sur une libération de Julian Assange — GB
Julian Assange s'était alors défendu que la Russie, ou tout autre Etat, eût été derrière ces fuites. La justice britannique dira mardi si elle lève ou non le mandat d'arrêt visant Julian Assange .

Aux côtés des membres de l'association, le sénateur (Indépendants) Alain Fouché ne décolère pas: "Cela fait trois fois que nous demandons au gouvernement de nous fournir les résultats complets de cette expérimentation et nous avons été obligés de nous tourner vers la commission d'accès aux documents administratifs pour tenter de les obtenir", a expliqué l'élu de la Vienne au Parisien.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL