La police recommande l'inculpation du premier ministre Benyamin Nétanyahou pour corruption — Israël

Dominique Dufresne
Février 14, 2018

Au terme d'une enquête qui a duré plus d'un an, la police israélienne a envoyé des recommandations à la justice d'inculper Benyamin Nétanyahou pour corruption. " Notre gouvernement terminera son mandat et je suis sûr qu'aux prochaines élections [en novembre 2019], j'obtiendrai de nouveau votre confiance ", a-t-il assuré, le visage tendu, en s'adressant aux Israéliens ". "Ces recommandations n'ont aucune valeur juridique dans un pays démocratique".

Au cœur de ces enquêtes, des cadeaux - des cigares de luxe dont il est friand par exemple - que le premier ministre aurait reçus de la part de riches personnalités comme James Packer, un milliardaire australien, ou Arnon Milchan, producteur à Hollywood.

La valeur totale de ces présents a été chiffrée par les médias à des dizaines de milliers de dollars. Elle cherche à déterminer s'il aurait essayé de conclure un accord secret avec le propriétaire du Yediot Aharonot pour une couverture favorable de la part du plus grand quotidien israélien payant.

Etats-Unis Il regarde 188 épisodes en une semaine, Netflix panique
Ce serait un bon scénario pour un épisode de Black Mirror , une série d'anticipation qui met en avant les travers de notre société moderne ultra-connectée.

M. Nétanyahou, interrogé à sept reprises depuis l'ouverture des enquêtes fin 2016, a admis, la semaine dernière, l'imminence de recommandations policières. La décision de le mettre officiellement en examen dépend, désormais, du procureur général. Elle a aussi préconisé la mise en examen d'Arnon Moses pour corruption. Fort de ces expériences, il a tenté de minimiser l'affaire. Le Premier ministre a assuré qu'il allait "continuer à gouverner Israël avec responsabilité et loyauté".

À la tête du gouvernement depuis 2009, après un premier mandat entre 1996 et 1999, Benyamin Netanyahou a dépassé les onze ans de pouvoir. La ministre israélienne de la Justice, Ayelet Shaked, a déjà affirmé qu'un Premier ministre inculpé officiellement n'était pas obligé de démissionner. Dans ce cas, la Knesset, le Parlement israélien, pourrait engager une procédure spéciale pour le destituer à moins qu'il ne choisisse la voie de la démission. Le prédécesseur et ancien adversaire de M. Netanyahou, Ehoud Olmert, au pouvoir de 2006 à 2009, a été libéré en juillet 2017 après un an et quatre mois de prison pour corruption.

M. Olmert est sorti de son silence mercredi et a souhaité que M. Netanyahu " achève son mandat de manière rapide et honorable ".

Sirleaf remporte le prix Mo Ibrahim (BBC)
Lorsque Mme Sirleaf a remporté l'élection présidentielle de 2005, le Liberia sortait de plusieurs années de guerre civile. Le prix devait être décerné annuellement, mais à six occasions, aucun chef d'Etat n'a été jugé digne de le remporter.

Selon les commentateurs, le sort politique de Benjamin Netanyahu va en grande partie dépendre du ministre des Finances Moshé Khalon, chef du parti de centre-droit Koulanou.

Si cette formation qui compte 10 députés (sur 120) lui faisait défection, M. Netanyahu n'aurait en effet plus de majorité parlementaire.

Paul Biya : "Soyez des internautes patriotes qui œuvrent au développement … du Cameroun "
A cet effet, le chef de l'État recommande aux jeunes de disposer des compétences et de l'expérience requises. Dans son discours, il s'est attardé sur la crise qui secoue la région anglophone du pays.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL