Hausse de la production de brut en vue — Budget / Économie

Dominique Dufresne
Février 14, 2018

Alors que le monde tente de décarboniser son économie afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES) causant les changements climatiques, les producteurs américains, qui ont réduit leurs coûts au fil des ans, viennent d'enfoncer l'accélérateur, a indiqué l'AIE dans ses documents publiés mardi. Le pays dispose d'une capacité de 5 M de barils par jour pour une production effective de seulement 4.7 M (en raison de l'accord avec l'OPEP). D'ici la fin de l'année, elle pourrait aussi supplanter la Russie pour prendre position de tête. L'OPEP a par ailleurs légèrement relevé sa prévision de croissance mondiale à 3,8% en 2018 (+0,1 point), entraînant une révision à la hausse de la demande de pétrole, estimée à 98,60 mbj, soit une croissance de 1,59 mbj sur l'année.

L'agence voit la production de pétrole de l'oncle Sam dépasser à court terme (avant la fin de l'année) celles de l'Arabie Saoudite et de la Russie.

Le combat de Nicolas Sarkozy contre le cancer des enfants
Ce mercredi 14 février 2018, Christophe Jakubyszyn, dans sa chronique "L'oeil de Jaku", nous parle de Nicolas Sarkozy. Je la lui avais offerte pour qu'il se batte contre son cancer ...

" Au début 2018, la situation rappelle la première vague de pétrole de schiste qui, grâce à des prix élevés en début de décennie, a réalisé des gains importants au chapitre des parts de marché". Cela a éventuellement forcé un changement de politique chez les grands producteurs à l'OPEP.

À l'époque, le niveau élevé des prix permettait à de nombreux producteurs de mettre en oeuvre des projets de forage jugés trop coûteux auparavant.

Syrie : Abou Bakr Baghdadi n'est pas mort, il est gravement blessé
Les forces de la coalition internationale menées par les États-Unis, avaient dit ne pas pouvoir confirmer ces informations. L'EI est encore présent dans cette région du nord-est de la Syrie , grande plaine désertique à la lisière de l'Irak .

Enfin, le dollar est resté à des niveaux très bas l'an dernier ce qui a contribué à la tendance du baril de Brent et du WTI mais le resserrement monétaire, qui pourrait être plus rapide qu'anticipée avec le retour des craintes concernant l'inflation, devrait permettre au dollar de rebondir au cours de l'année et impacter négativement le cours du pétrole. En quelques mois, ils sont passés de plus de 100 $US à 45 $US. "Les investisseurs s'inquiètent; ce qui a fait grimper les prix du brut depuis le mois de septembre, à savoir une demande mondiale robuste, des perturbations de la production et une discipline de l'industrie américaine, pourrait ne pas tenir", ont commenté les analystes de Goldman Sachs.

Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars, référence américaine du brut, a gagné 9 cents pour clôturer à 59,29 dollars sur le New York Mercantile Exchange. Il estime que son organisation devrait (il s'agit encore d'une formule au conditionnel) accroître sa production de 350 000 barils.

Dimanche 18 février : Clovis Cornillac est l'invité de Pascal Nègre
Il s'octroie le rôle d'un méchant plus grand que nature, aux faux airs de Gargamel, filmé comme une figure spectrale. De quoi lancer une guéguerre entre les deux présentateurs qui perdure jusqu'à aujourd'hui.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL