Une maman dort par terre à l'hôpital pour veiller son fils

Dominique Dufresne
Février 12, 2018

Les infirmières incitent la mère inquiète à rester auprès de son enfant pour la nuit, afin de le rassurer et de le surveiller.

L'histoire part d'une simple hospitalisation infantile. Laurence Thimothé, mère d'un petit garçon de 2 ans, raconte dans le Parisienles conditions difficiles de sa nuit passée au sein de l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Arrivée dans l'enceinte de l'établissement, le personnel hospitalier lui conseille alors de rester en compagnie de son enfant durant son séjour. "C'est la culpabilité de la mère qui a parlé".

Une bombe découverte dans la Tamise
Il invite les voyageurs qui devaient se rendre ce lundi sur la plate-forme à contacter leur compagnie aérienne. Des milliers de bombes allemandes se sont abattues sur Londres entre septembre 1940 et mai 1941.

Mais le soir venu, elle découvre que seule une chaise en plastique, avec un drap et une couverture, sont mis à sa disposition dans la minuscule chambre de 2 mètres sur 4 où se trouve le berceau.

Elle s'est surtout rendue compte que dans ce service, toutes les mamans qui souhaitent veiller leurs enfants étaient logées à la même enseigne. Résignée, Laurence se décide finalement à mettre la couverture et le drap au sol.

OL - Aulas réagit au penalty non sifflé
En effet le président de l' Olympique Lyonnais ne comprend pas pourquoi la Direction technique de l'arbitrage ait désigné M. Ce but nous a fragilisé, c'est une grosse déception car il fallait absolument gagner.

Je me suis sentie comme un animal. "Il faisait froid, je n'ai dormi qu'une heure avec mon manteau", précise-t-elle. Je me suis levée avec un mal horrible au dos. "Au réveil, je leur ai dit que c'était inadmissible ", poursuit-elle". Le personnel de l'hôpital semble parfaitement conscient du problème et se mobilise pour avoir plus de moyens: "Les infirmières m'ont dit elles-mêmes qu'elles n'arrêtaient pas de se battre à ce sujet", rapporte-t-elle. Elle a d'ailleurs qualifié d'incompréhensible que l'hôpital ne fournisse même pas de matelas ni même un tapis. "L'exemple de cette dame démontre que l'hôpital n'a plus les moyens d'offrir des services de qualité ". "On m'a parlé d'un projet de rénovation en 2020, qui allait augmenter la capacité de lits pour les parents". Il n'est pas normal que les parents continuent à être accueillis dans des conditions pareilles. Les toilettes sont en dehors du service pédiatrie. Il n'y a pas de douches. "Pour ceux qui restent plusieurs jours, impossible de se laver", détaille-t-elle dans le quotidien pour finir.

OL - Rennes : les compositions officielles
Le Tunisien profite d'une faute d'appréciation de Marcelo pour aller défier et battre Lopes de l'intérieur du pied (0-1, 5e). C'est Wahbi Khazri qui a mis son équipe dans les meilleures dispositions en convertissant la première opportunité bretonne.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL