Etats-Unis Il regarde 188 épisodes en une semaine, Netflix panique

Elisa Mosse
Février 12, 2018

Ce serait un bon scénario pour un épisode de Black Mirror, une série d'anticipation qui met en avant les travers de notre société moderne ultra-connectée.

Un présumé braconnier dévoré par des lions — Afrique du Sud
Rien qu'en 2017, des têtes et des pattes de lions ont été coupées pour répondre aux besoins de la médecine traditionnelle . Quelques morceaux de chair, ainsi que la tête de la victime gisaient à même le sol, tout près d'un fusil.

Netflix comme Google ou Facebook sont connus pour tracer leurs utilisateurs. "Il était en vacances et ne travaillait pas donc il a juste fait ce qu'une personne normale ferait", s'est amusé le site PizzaBottle. En décembre dernier, la plateforme avait gentiment plaisanté sur les choix étranges de certains de ses clients: "Avis aux 53 personnes qui ont regardé "A Christmas Prince" chaque jour pendant 18 jours d'affilée". Après avoir visionné les 188 épisodes disponibles sur Netflix, d'une durée moyenne de 22 minutes, l'individu a reçu un mail du service technique visant à savoir s'il allait bien. "Ils avaient remarqué que j'étais en ligne non-stop pendant environ une semaine et voulaient vérifier que je me portais bien", a expliqué l'intéressé sur le site Reddit.

Patrick Sébastien : Il dézingue Laurent Ruquier et le traite de "collabo" !
Et de glisser en coulisses, lucide ou téméraire, après le spectacle: " Si après ça, je ne me fais pas virer de la télé ". Et à 64 ans, l'animateur du "Plus grand cabaret du monde" n'a sans doute pas l'envie de changer.

La démarche de Netflix a en tout cas été appréciée par l'utilisateur, qui a reconnu par la suite souffrir d'une dépression. "Honnêtement, ça m'a fait du bien de savoir que quelqu'un, même un inconnu travaillant dans le service technique du site, s'est soucié de ma santé mentale", a-t-il précisé.

Enquête sur un message injurieux visant la veuve du préfet Erignac
Quel qu'en soit l'auteur, le contenu de ce texte, injurieux et profondément choquant, est inacceptable . Il est contraire à ce que nous sommes aux plans philosophique, éthique, et politique.

La tendance qu'a Netflix à surveiller ses abonnés continue cependant de faire grincer des dents. "Qui vous a brisé le coeur?", avait tweeté Netflix, provoquant alors un mini-scandale sur les réseaux sociaux.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL