Syrie: Plus de 220 civils tués dans des bombardements intensifs

Dominique Dufresne
Février 9, 2018

"Nous sommes à nouveau horrifiés par les récentes informations sur l'utilisation d'armes chimiques par le régime Assad et par l'escalade des bombardements qui ont tué des dizaines de civils au cours des dernières 48 heures, ainsi que par les attaques odieuses contre l'infrastructure civile, notamment contre des hôpitaux", a-t-elle ajouté. Le pouvoir syrien a qualifié jeudi de "crime de guerre" les frappes de la coalition antijihadiste menée par les Etats-Unis qui ont tué au moins 100 combattants prorégime dans la province de Deir Ezzor, en riposte à une attaque contre le QG d'une coalition arabo-kurde soutenue par les Américains. "Nous appelons toutes les parties à s'engager en faveur d'une désescalade inconditionnelle de la violence et d'un accès humanitaire total pour faire face à la catastrophe humanitaire créée par les attaques brutales du régime Assad dans ces régions", insiste le département d'État.

Le conflit qui déchire la Syrie depuis 2011 a fait plus de 340.000 morts, embrasant plusieurs fronts et impliquant acteurs locaux et étrangers, mais aussi des groupes djihadistes.

Depuis lundi, 211 civils dont des femmes et des enfants ont péri dans le déluge de feu déversé par le régime sur la Ghouta orientale, assiégée depuis 2013, a indiqué l'OSDH.

Dans la clinique, le médecin Hamza a décrit des enfants en état de choc transportés à la clinique et qui, malgré leurs blessures, ne pleuraient même pas.

2 membres GB de l'EI, ayant décapité des dizaines d'otages, capturés — Syrie
Le chef présumé du groupe était Mohammed Emwazi, surnommé Jihadi John , il a été tué dans une frappe aérienne en Syrie en 2015. Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter .

A Jisrine, des bombes sont tombées près d'une école, sur un marché et près d'une mosquée, selon un correspondant de l'AFP sur place. "Le siège signifie qu'ils n'ont nul part pour fuir", a dit Sonia Khush, responsable de Save the Children pour la Syrie.

Dans la Ghouta orientale, "les conditions sont horribles", a déclaré le secrétaire général de l'ONU aux Affaires humanitaires Mark Lowcock devant le Conseil de sécurité, selon un diplomate.

"La Ghouta orientale connaît un siège digne du Moyen Age, c'est totalement inacceptable".

En représailles, les rebelles ont tiré des roquettes sur Damas, bastion du régime, où trois civils ont été tués mardi, selon l'agence officielle Sana. En fin de soirée, des obus pleuvaient sur le quartier de Bab Touma à Damas, selon des correspondants de l'AFP.

Un appel à témoins pour retrouver les victimes d'un gastro-entérologue — Nîmes
Cet acide, utilisé en France uniquement pour des arthroses du genou, avait fait l'objet de recherches, abandonnées en 2012. En effet, ce praticien peu scrupuleux opérait régulièrement ses patients à la polyclinique du Grand Sud.

En Syrie, plus de 13 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire pour survivre, dont plus de 6 millions déplacées dans le pays.

Selon Washington, "la Russie doit user de son influence sur Damas pour faire en sorte que le régime syrien permette immédiatement à l'ONU de fournir l'aide vitale à cette population extrêmement vulnérable". "Plus de 100 membres des prorégime ont été tués" dans les frappes et les combats, a-t-il dit.

Ces combats, parmi les plus meurtriers entre les deux camps, ont eu lieu sur fond de tensions croissantes entre le régime syrien et les États-Unis, qui l'accusent de recourir aux armes chimiques.

Cyberviolences : les femmes en première ligne
L'été dernier, le HCE a réalisé un test sur les réponses aux signalements de contenus sexistes par Facebook , Twitter et YouTube . Une fille sur cinq a confié avoir été insultée en ligne notamment sur son apparence physique.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL