Si Stéphane Richard est condamné, il devra démissionner selon Le Maire — Orange

Elisee Touchard
Janvier 22, 2018

Alors que l'actuel P. -D.G. d'Orange, Stéphane Richard, est sous le coup d'une procédure judiciaire dans le cadre de l'affaire Tapie, le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a indiqué, ce 22 janvier à Radio Classique, que ce dernier avait "vocation à être reconduit" à la tête de la société de télécommunications. Et pour ne rien arranger, le gouvernement Macron a déjà sorti l'artillerie lourde en laissant entendre que la justice pourra aller au fond de l'affaire (sous entendu, Stéphane Richard ne bénéficiera d'aucune clémence particulière). Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a ainsi tenu à rappeler que "s'il y a condamnation du dirigeant, il y a départ immédiat du dirigeant", et cela vaut "pour toute entreprise publique sous [sa] responsabilité".

A Bruxelles, Mahmoud Abbas plaide une "reconnaissance rapide" de la Palestine
Dans le même temps, des députés arabes ont été expulsés lundi du parlement israélien (Knesset) à Jérusalem lors de la visite du vice-président américain Mike Pence.

Au cours des huit dernières années, Stéphane Richard a fait "du bon travail " à la tête d'Orange, a salué Bruno Le Maire devant les caméras de BFM TV. Rappelons que l'État est actionnaire d'Orange à hauteur de 29 % (avec Bpifrance), et qu'en conséquence trois des quinze membres du conseil d'administration d'Orange sont des représentants de l'État. "Il a pacifié une entreprise qui souvenez-vous était dans une situation de conflit social, de souffrance des salariés considérable", a-t-il dit, soulignant par ailleurs qu'il avait aussi "réussi en investissant davantage sur la fibre, sur des secteurs d'avenir".

" C'est grave si la blague de Laura Laune m'a fait sourire ? " — Polémique
"On en trouve plus en 39 qu'en 45", explique à ses spectateurs la gagnante de la saison 12 de " La France a un incroyable talent ".

Pourquoi cette précision? Parce que Stéphane Richard a été mis en examen en 2013 en tant qu'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde dans l'affaire de l'arbitrage Tapie - qui avait permis à Bernard Tapie de toucher 404 millions d'euros en 2008. Il est soupçonné d'avoir dissimulé à Christine Lagarde, la ministre de l'Economie dont il était le directeur de cabinet, des éléments essentiels du dossier, d'avoir participé à des réunions à l'Elysée à son insu, et d'avoir donné sans droit des instructions relatives à cet arbitrage. Il doit ainsi être jugé pour complicité d'escroquerie et complicité de détournement de fonds publics. Le PDG de Radio France a été condamné par le tribunal correctionnel de Créteil pour favoritisme, une décision contre laquelle il a fait appel.

Amazon ouvre au public sa supérette physique sans caisses — USA
Selon la presse américaine, le groupe a dû faire face à des bugs de son système lors des tests, ce qui explique ce retard. A l'entame de cette période d'essai, Amazon prévoyait d'accueillir le grand public dès le début de l'année 2017.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL