La peine de mort pour une Allemande d'origine marocaine

Dominique Dufresne
Janvier 22, 2018

Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Cour pénale centrale de Bagdad a condamné à mort dimanche une ressortissante allemande d'origine marocaine pour avoir rejoint le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.

Selon le juge Abdel Settar Bayraqdar, cette femme a été reconnue coupable de " soutien logistique et aide à l'organisation terroriste pour commettre des crimes " par la Cour, en charge des affaires terroristes.

La Rochelle en quarts de finale dès sa première participation — Coupe d'Europe
En tête à la mi-temps dimanche (13-0), il a ensuite préservé son avantage au cours d'une seconde période plus laborieuse. Si la qualification est acquise, le quart de finale devrait se jouer à l'extérieur pour les Maritimes.

"Elle a avoué avoir voyagé avec ses deux filles d'Allemagne vers la Syrie et rejoint Daech en Irak", a-t-il dit.

Il s'agit de la première condamnation à mort prononcée en Irak à l'encontre d'une femme européenne.

En juillet, la justice allemande avait annoncé qu'une adolescente allemande de 16 ans ayant rejoint l'EI avait été arrêtée également à Mossoul.

"C'en est fini de la violence et du silence" — Marche des femmes
Voici ce qu'il a dit: "Belle journée dans tout notre pays pour toutes les femmes qui marchent". Manifestations géantes dans plusieurs villes du pays.

Des diplomates allemands avaient pu rendre visite aux détenues dans une prison dans la zone de l'aéroport de Baghdad, selon Der Spiegel.

En décembre dernier, les autorités irakiennes ont officiellement proclamé "la fin de la guerre contre Daech". D'autres sont parvenus à se faufiler parmi les déplacés ou à rester en Irak en retournant à la "vie civile".

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

"Je veux rentrer chez moi", lance un jihadiste français — Syrie
Affirmant au journaliste qu'il souhaitait rentrer en France , le djihadiste est sèchement recadré par son geôlier. Le djihadiste présumé, renommé Yacine pour l'occasion, a accepté de répondre aux question d'un journaliste.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL