Une enquête contre Samsung et Apple ouverte en Italie — Obsolescence programmée

Felicite Anouilh
Janvier 19, 2018

Voilà que l'Italie a décidé de mener une enquête contre Apple et Samsung au sujet de l'obsolescence programmée.

Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes à leur encontre car elles sont soupçonnées d'avoir mis en place "une politique commerciale générale visant à exploiter les lacunes de certains composants pour réduire la performance de leurs produits au fil du temps et inciter les consommateurs à acheter de nouvelles versions ".
.

Un pont pour relier la France au Royaume-Uni ?
L'idée de Boris Johnson ne parait donc pas si farfelue que cela. Et Emmanuel Macron ne semble pas opposé à cette idée étonnante.

L'autorité devra déterminer si "des mises à jours logicielles ont été poussées sans que les consommateurs aient été prévenus de leurs éventuelles conséquences et sans fournir de suffisamment d'informations sur la manière de maintenir un niveau adéquat de prestation des dispositifs". L'autorité a précisé avoir déjà mené, avec l'appui de la police financière, des inspections aux sièges des deux groupes en Italie.

Les deux géants sont en effet sous le coup d'une enquête respective pour obsolescence programmée.

Laurent Gbagbo condamné à 20 ans de prison — Justice
Gbagbo) à l'élection présidentielle d'octobre 2010, avait décidé d'interdire toute compensation financière avec le pays. D'autres anciennes personnalités de son régime, également poursuivies, ont écopé de la même peine.

Jeudi, elle a promis que les propriétaires d'iPhone auraient bientôt le choix de ralentir ou non leur appareil selon l'état de la batterie.

Samsung avait réagi en affirmant dans un communiqué appliquer et exiger de ses fournisseurs une "tolérance zéro" vis-à-vis du travail des enfants.

L'insécurité dans le métro conduit à la grève
La situation a notamment "un impact sur le sentiment de sécurité des voyageurs et du personnel" ainsi que sur "l'état des équipements, la propreté et la régularité du trafic".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL