Un drone vole au secours de deux nageurs — Australie

Dominique Dufresne
Janvier 19, 2018

Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs. L'appareil volant leur a largué des équipements de sauvetage. Ce dernier a alors survolé les victimes, avant de larguer un boudin géant vers les deux adolescents emportés et mis en difficulté dans l'océan par une houle de trois mètres.

Selon les besoins de l'intervention, le drone sauveteur peut aussi distribuer un défibrillateur, voire même se servir d'un engin électromagnétique pour faire fuir les requins (les cotes australiennes sont infestées de requins blancs).

Où sont les Bibs gourmands des Pyrénées-Atlantiques — Restauration
Un seul restaurant nivernais fait partie de la liste des établissements distingués par le Bib Gourmand. Une sélection dans laquelle figurent plusieurs restaurants du pays d'Auge .

L'île-continent est un des leaders de l'expérimentation des drones dans le domaine du sauvetage aquatique.

Plusieurs dizaines de drones sont actuellement en phase de test sur diverses plages du pays.

Didier Drogba lance une école à Gagnoa — Côte d'Ivoire
Comme toute école publique, l'EPP Didier Drogba est placée sous la tutelle du gouvernement. Même sentiment du côté des partenaires de Didier.

Cette façon de faire nécessite moins de temps pour rejoindre les baigneurs en détresse que par bateau ou à la nage, a expliqué le pilote Jai Sheridan au Gold Coast Bulletin.

Il y a quelques jours, l'un de ces drones a été testé avec succès: une vue aérienne dévoile le drone aux dessus d'un groupe de deux baigneurs en perdition au large des côtes.

Carlos Sainz se rapproche de la victoire finale
De plus, ce dernier ne se serait pas arrêté pour lui porter secours, comme cela doit être fait dans ce type de situation. Le tracé va désormais prendre un grand virage vers l'est et Cordoba, terminus de la caravane du Dakar-2018.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL