Pas de dévaluation du dirham en vue — Maroc

Elisee Touchard
Janvier 19, 2018

Il a précisé que le Fonds monétaire international (FMI) avait constamment soulevé la question de la réforme du système de change lors des consultations annuelles, rappelant que la Banque mondiale a aussi évoqué la réforme du système de change depuis le milieu des années 1990 et dans son rapport sur l'économie marocaine de 2006. Mais surtout, ce n'est que lorsque "nous avons estimé que les prérequis étaient satisfaits que nous avons engagé la préparation pour l'adoption du nouveau régime de change", a souligné Jouahri.

Après trois jours de l'amorçage de la réforme, le marché fonctionne de manière normale et sans aucun impact sur les cours de change.

Plus de 50 diplomates américains écrivent une lettre de protestation à Trump
Ces ex-diplomates, froissés par les propos de Donald Trump , ont réagi à travers une pétition dans laquelle ils font part de leur " profonde inquiétude ".

Le ministre de l'Economie Mohamed Boussaid et le Wali de BAM Abdellatif Jouahri ont tenu une conférence de presse pour tenter de répondre aux doutes concernant le nouveau régime de change du dirham, entamé lundi dernier. Et en augmentant la bande de fluctuation de la parité du dirham de +/-0,3% à +/-2,5%, le Maroc a intégré le groupe très limité des pays qui ont choisi volontairement de migrer progressivement vers un régime de change flottant. "Afin d'assurer une transition en douceur vers un régime de change flexible, le Maroc va adopter une approche progressive prudente et une stratégie de communication adaptée à chaque phase de la réforme, en impliquant tous les acteurs économiques, afin de les encourager à participer activement dans ce chantier et leur permettre de s'adapter progressivement à ce nouveau système et de mieux gérer les risques potentiels qui y sont associés", déclare dans ce sens le ministre de l'économie et des finances. De même, la flexibilisation du dirham est également un levier d'appui à l'appel aux investisseurs, sans oublier qu'elle devrait renforcer la capacité de l'économie marocaine les chocs exogènes (Brexit, prix des matières premières, crise des dettes souveraines...).

"Nous allons mener cette réforme graduellement, avec prudence, afin qu'il n'ait pas d'impact négatif majeur", a dit le ministre marocain.

Twitter pourrait bien espionner vos messages privés
C'est la deuxième fois en moins d'une semaine que Twitter doit réagir aux publications de Project Veritas. Même si le fond s'avère juste, le "scandale" affiché est sans doute disproportionné.

Flexibilité de change: Quel impact? Il a affirmé que les conditions économiques actuelles du Royaume sont convenables pour initier cette réforme, eu égard à la solidité du secteur financier national et à la vigueur des indicateurs macroéconomiques, en particulier le niveau approprié des réserves de change et le contrôle continu de l'inflation. Parmi les objectifs promus par la réforme ressort le renforcement de l'immunité de l'économie nationale pour faire face aux crises extérieures. Cette mesure permettra, selon le ministre de l'économie et des finances, d'accompagner les mutations structurelles que connaît l'économie nationale, notamment celles relatives à la diversification des sources, son ouverture et son intégration dans l'économie internationale. Ainsi, l'effet de la réforme sur la croissance serait positif en 2018 (+0,2 point). Notons que le ministère de l'économie et des finances et Bank Al-Maghrib ont effectué conjointement des simulations, et ce sur la base des données disponibles et de l'hypothèse d'une dépréciation maximale de 2,5% du dirham.

700 kg de cocaïne dissimulés dans de faux ananas
Parallèlement, la police espagnole a annoncé l'arrestation de neuf membres d'un gang, dont leurs chefs, deux frères colombiens. La police portugaise et espagnole a saisi pas moins de 745 kilogrammes de cocaïne cachés à l'intérieur d'ananas, mercredi.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL