Notre-Dame-des-Landes : l'abandon du projet est "une erreur", selon Valls

Dominique Dufresne
Janvier 19, 2018

Les Français approuvent à une large majorité l'abandon par le gouvernement d'Edouard Philippe de la construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Il a également évoqué les moments du quinquennat précédent qui "auraient dû être utilisés pour évacuer la Zad".

"Je pense que c'est une erreur en effet, c'est le mauvais choix, d'avoir abandonné ce projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes", a-t-il déclaré, estimant que "ce projet était indispensable pour la métropole de Nantes, pour la région Pays de la Loire, pour la Bretagne".

Fake news or not?
Then there's Egypt's President Abdel Fattah el-Sisi, who uses antiterror laws to jail any critic who calls for human rights. Runner-up is President Andrzej Duda of Poland, whose increasingly authoritarian government is muzzling critical media.

"En quoi les habitants de cette grande région de l'ouest n'auraient pas le droit d'avoir une grande plateforme qui permet le développement permanent de cette région?", se demande Manuel Valls qui n'a pas manqué de rappeler que les habitants se sont exprimés en faveur du projet à l'occasion d'un référendum local, en juin 2016, "un choix qu'il aurait fallu respecter".

Pour Manuel Valls, le choix d'abandonner le projet de Notre-Dame-des-Landes "peut légitimer des minorités violentes, radicales, qui se sont opposés à ce projet par la violence à l'égard des forces de l'ordre, de la presse, des habitants". "Il y a des projets d'infrastructures en cours", a-t-il ajouté, citant le projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure ou le projet du Lyon-Turin, " donc sans comparer les dossiers, il faut faire attention ".

Abandon de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes : les réactions des politiques angevins
Edouard Philippe a donné "jusqu'au printemps " aux "squatteurs " pour quitter la "zone de non droit " de Notre-Dame-des-Landes. Dans ces conditions, l'exécutif décide d'abandonner le projet de Notre-Dame des Landes.

Manuel Valls a enfin estimé que "ça va coûter cher", "plusieurs centaines de millions d'euros", en raison notamment des compensations que pourraient demander l'opérateur Vinci et les élus locaux.

L'ex-Premier ministre a confirmé qu'à son avis il aurait été possible d'évacuer la ZAD de Notre-Dame-des-Landes à deux reprises auparavant. Il assure qu'en 2012 alors ministre de l'Intérieur, il avait imaginé l'évacuation et déployé des gendarmes sur place avant que l'opération soit arrêté sur décision de François Hollande et Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre de l'époque. Mais il y en a un qui, en revanche, n'est pas d'accord: le député de l'Essonne Manuel Valls.

FoxNext Games rachète Cold Iron Studios pour développer un jeu shooter — Alien
Une chose semble sûre: il ne s'agira pas d'une suite, mais d'un projet 100 % inédit s'inscrivant dans une stratégie globale. Cette dernière annonce aujourd'hui le rachat de Cold Iron Studios afin de le mettre au travail sur la licence Alien .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL