Le pape vient en aide à une policière tombée de son cheval

Dominique Dufresne
Janvier 19, 2018

Outre les félicitions d'usage des personnes à bord, le couple a reçu un certificat de mariage écrit à la main, signé par le souverain pontife. "Je connais la douleur qu'ont provoquée les cas d'abus commis sur des mineurs et je suis de très près ce que l'on fait pour surmonter ce grave et douloureux mal", leur a-t-il dit. Le Pape François, en visite officielle pour trois jours dans le pays, défilait vers la ville d'Iquique, au nord, quand une femme a été éjectée par son cheval sous ses yeux.

Dolores O'Riordan (The Cranberries) : une mort "non suspecte" selon la police
Il y a peu, il avait également posté cette photo de lui et Dolores sur son compte Instagram. Mon coeur est brisé et ne pourra jamais se réparer.

Des manifestants avaient interrompu plusieurs de ses célébrations en demandant sa démission.

Le Real dans la douleur en Coupe
Après deux nuls et une dernière défaite alarmante en Liga contre Villarreal , le Real Madrid renoue avec la victoire. L'intéressé a néanmoins rappelé que la manière était encore loin d'avoir été convaincante malgré la victoire.

Dans une vidéo filmée en 2015 au Vatican par des fidèles, le Saint Père avait pris la défense de l'évêque affirmant qu'il n'y avait pas de preuves et qualifié d'"imbéciles" et de "gauchistes" les détracteurs de Barros. Ce prélat aux joues rondes et aux cheveux poivre et sel coiffés sur le côté assistait aussi à une réunion avec les évêques. "Après avoir marqué sa proximité, la veille, aux indigènes chiliens dans le sud du pays, le pape a conclu son voyage dans une région qui connaît un boom d'arrivées de migrants, notamment des pays frontaliers du Pérou et de la Bolivie". Au Parlement chilien, 51 députés avaient appelé le pape à revenir sur sa décision. "Je vous demande de me laisser tranquille". Jeudi à la fin de la messe, il a embrassé ouvertement l'évêque, provoquant une avalanche de tweets chiliens dans la salle de presse.

Un pont pour relier la France au Royaume-Uni ?
L'idée de Boris Johnson ne parait donc pas si farfelue que cela. Et Emmanuel Macron ne semble pas opposé à cette idée étonnante.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL