Un SUV et une Supercar électrique en approche — Ferrari

Elisee Touchard
Janvier 17, 2018

Après avoir rappelé que le constructeur réfléchissait à un SUV, son patron Sergio Marchionne s'ouvre à un autre projet auquel le cheval cabré se disait opposé il y a encore peu de temps. Aucun détail n'est disponible pour l'instant.

Mercato : Manchester United proposerait un salaire record pour Sanchez
Interrogé après la victoire contre Stoke City (3-0) lundi soir, José Mourinho a clairement annoncé attendre l'ancien Barcelonais. Mino Raiola pense que le transfert d'Alexis Sanchez (29 ans) dépend de celui de son poulain, Henrikh Mkhitaryan (28 ans).

Une volte-face dictée par le marché?

Sergio Marchionne a en effet annoncé la préparation d'une supercar électrique capable de rivaliser avec les dernières annonces de Tesla. Il souligne que le rugissement du moteur constitue une partie intégrante de l'expérience fournie aux utilisateurs. "Si une supercar électrique doit être faite, alors Ferrari sera le premier", a-t-il déclaré au salon de Detroit. Durant cet interview, il a également "commenté" la prochaine supercar de Tesla: "Les gens sont étonnés de ce que Tesla a réalisé... je n'essaie pas de minimiser ce qu'Elon a fait mais je pense que c'est faisable par nous tous". "Bien qu'il reste du travail, le nouveau plan de Ferrari qui sera publié au cours du premier semestre (2018, NDLR) inclura des hybrides, alors il est facile de partir de là pour aller vers une électrique", dixit le PDG.

Industries/Le complexe gazier de Tiguentourine retrouve enfin sa capacité de production
A propos des projets neufs, le PDG a annoncé que son Groupe comptait lancer au minimum deux (2) projets dans la pétrochimie. Ce contrat a été signé après un appel d'offres international lancé par Sonatrach, a-t-il indiqué.

Ce revirement de Ferrari fait suite à peine un mois après la révélation du Lamborghini Urus, baptisé le "Super SUV ": moteur V8 bi-turbo, 650 ch, plus de 300 km/h en vitesse de pointe.

Le PDG de la SNCF informe lui-même les passagers d'un TGV bloqué — Pas-de-Calais
Le TGV était bloqué dans le Pas-de-Calais, à Fresnoy, en raison d'"un accident de personne" (un suicide) sur les voies. Si j'ai d'autres informations, je reviendrai vers vous, ou le contrôleur reviendra vers vous", explique-t-il.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL