Pubs pornos dans des jeux Android pour enfants

Felicite Anouilh
Janvier 17, 2018

La société a supprimé soixante-trois applications destinées aux enfants qui étaient infectées par un logiciel malveillant. D'après les données disponibles sur Google Play, ces applications ont été téléchargées entre 3 millions et 7 millions de fois s'inquiète l'entreprise spécialisée dans la sécurité informatique. Ils ont découvert un nouveau code malveillant sur le Google Play Store. Il incite également les enfants à souscrire à des services payants en renseignant simplement leur numéro de téléphone. Ce logiciel, qui concerne un script intégré dans plus d'une vingtaine d'applications, impose de la publicité sur les mobiles concernés malgré la décision de l'utilisateur de la désactiver. Il se cache dans environ 60 applications de jeux.

Bordeaux convoque 3 joueurs pour un entretien disciplinaire — Officiel
Alarmés de la situation, les dirigeants aquitains ont décidé de sévir en convoquant les trois Brésiliens pour un entretien disciplinaire .

Mais là où AdultSwine s'est fait remarquer, c'est via certaines publicités affichées au sein d'applications pour enfant.

Un jeu Scribblenauts Showdown enregistré sur PS4, Xbox One et Switch
Pour finir, le mode duel opposera deux joueurs dans 25 mini-jeux changeants d'une partie à l'autre. D'autres reposent plus sur l'action et récompensent le joueur qui réussit un défi le premier.

"Nous avons suspendu les comptes des développeurs et continuons d'avertir fermement toute personne ayant installé ces applications" explique Google à Reuters. Le malware a aussi diffusé du contenu adulte et pornoraphique sur les applications infectées.

Les ventes ont augmenté de 15,4% en 2017, 2,6% hors Opel/Vauxhall — PSA
Intégrées à la date du closing, le 1er août 2017, les ventes d'Opel , ne figurent donc pas dans la base de comparaison de 2016. Avec 3,632 millions de véhicules vendus, il bat son record historique qui remontait à 2010 (3,602 millions d'unités).

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL