"Moi ou Mitroglou ? C'est surtout le coach qui décide" — Germain

Margot Aubert
Janvier 14, 2018

Mitroglou qui tarde à devenir l'attaquant providentiel du club phocéen a reçu ce jeudi le soutien de son coéquipier Rolando. "En plus il est arrivé blessé". Il doit retrouver la confiance, il sait ce qu'il doit faire. "Quand il va marquer des buts, il va oubliera tous ces mauvais moments". Une hypothèse inenvisageable pour Rudi Garcia: "Un départ?"

Vous pouvez simuler votre impôt sur le revenu 2018 — Fiscalité
Rappel: le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu entrera en vigueur le 1er janvier 2019. Bercy a mis en ligne cette semaine son simulateur 2018 dimpôt sur le revenu.

Malgré ses mauvaises statistiques, Konstantinos Mitroglou est soutenu par son entraîneur et ses coéquipiers. Une idée que le tacticien marseillais a tout simplement écartée: " Il faut leur demander mais un joueur professionnel ne fait pas de choix sur le terrain, il joue, a répondu Garcia. "Même si certains ont des préférences, je pense que c'est surtout le coach qui décide, on est quand même un grand club". Quand on joue avec un avant-centre de surface, il faut être capable de lui amener des ballons dans la surface. Garcia opte donc pour l'optin des torts partagés.

CES 2018 : un VUS électrique chinois attendu en Amérique en 2020
Le nouveau constructeur chinois Byton a dévoilé un concept de SUV entièrement électrique, le " Crossover Concept ". Le conducteur dispose d'un écran sur le volant et chaque passager arrière a droit à un moniteur tactile.

Recruté pour 15 millions d'euros en provenance de Benfica l'été dernier, l'attaquant Kostas Mitroglou (29 ans, 9 matchs et 2 buts en L1 cette saison) a énormément déçu pour ses débuts avec l'Olympique de Marseille. "C'est un gars qui ne parle pas trop, il aime rester dans son coin, a expliqué le défenseur. Je le connais plutôt bien". Il est tranquille même s'il sait qu'il peut faire mieux. "Apporter de bons ballons, on ne le fait pas suffisamment bien tout le temps ".

Pakistan: L'ambassadeur américain convoqué après le tweet de Donald Trump
Mais les États-Unis, tout comme l'Afghanistan, accusent le Pakistan de soutenir les talibans actifs dans ce pays voisin. Ils abritent les terroristes que nous avons chassés d'Afghanistan. "C'est fini! ", a-t-il poursuivi .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL