Contamination aux Salmonelles : Lactalis s'excuse, la grande distribution s'engage

Olivia Lacan
Janvier 14, 2018

A l'issue d'une réunion avec le président-directeur général du groupe laitier français Lactalic au cœur d'un scandale de lait infantile contaminé à la salmonelle, le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé ce vendred après-midi que Lactalis reprendrait toutes les boîtes de laits infantiles fabriqués sur le site de Craon (nord-ouest de France) "sans considération de date" de fabrication. Puis le 21 décembre, Lactalis a procédé au rappel de l'ensemble des laits et autres produits infantiles élaborés dans son usine de Craon (53) depuis février 2017, après la découverte d'une contamination aux salmonelles.

Le patron de Bercy a rencontré ce samedi 13 janvier Emmanuel Besnier, le PDG de Lactalis, numéro un mondial des produits laitiers.

Mais ils refusent d'être cloués seuls au pilori. Dans son blog, ce jeudi soir, le patron de l'enseigne a évoqué une défaillance "systémique et pas seulement sectorielle" dans cette affaire, épinglant "des services de l'Etat".

Les invités de Laurent Ruquier ce samedi 13 janvier 2018 — ONPC
Constance Debré , nièce de Jean-Louis et de Bernard, pour son nouvel ouvrage, Play Boy , aux éditions Stock. Laurent Ruquier est accompagné de Christine Angot , romancière et dramaturge, et de l'écrivain Yann Moix .

Les contrôles déjà effectués ont permis de retrouver des boîtes de lait potentiellement contaminées dans des supermarchés, mais aussi dans des pharmacies, des crèches et des hôpitaux.

Le distributeur E.Leclerc a été le premier à annoncer mardi qu'en dépit du rappel lancé en décembre, 984 produits Lactalis concernés avaient été vendus dans plusieurs de ses magasins. Ce jeudi soir, son porte-parole Michel Nalet renouvele ses excuses aux parents et assure travailler "en parfaite collaboration" avec les services de l'Etat depuis le début de l'affaire du lait contaminé à la salmonelle. Le groupe a indiqué qu'il communiquerait sur les causes de la contamination "dès qu'elles seront établies ".

C'est ensuite le rappel des lots de lait infantile en trois étapes en décembre qui a semé la zizanie. Jusqu'à présent, les rappels concernaient des lots produits à une certaine période.

"Moi ou Mitroglou ? C'est surtout le coach qui décide" — Germain
Quand on joue avec un avant-centre de surface, il faut être capable de lui amener des ballons dans la surface. Garcia opte donc pour l'optin des torts partagés.

Le 22 décembre dernier, une enquête préliminaire a été ouverte par la justice pour "blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée et inexécution d'une procédure de retrait".

En Espagne un bébé ayant consommé du lait contaminé de Lactalis a contracté la salmonellose, et un autre cas est soupçonné en Grèce, ont indiqué vendredi des scientifiques de l'Institut Pasteur. Parmi eux 18 ont été hospitalisés, "tous sont sortis de l'hôpital" et tous vont "bien", d'après Santé publique France.

Jardim : "Lemar ? Monaco ne peut pas refuser certaines offres"
On peut dire non aujourd'hui et avoir demain une offre à laquelle on ne peut pas dire non. Trois clubs anglais sont notamment sur le coup.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL