Tunisie: des centaines d'arrestations après de nouveaux heurts

Dominique Dufresne
Janvier 13, 2018

Des manifestants tunisiens le 11 janvier 2018.

Plus de 200 personnes ont été arrêtées et des dizaines blessées lors de heurts dans plusieurs villes de Tunisie, a indiqué le ministère de l'Intérieur mercredi après une deuxième nuit de troubles sociaux alimentés par des mesures d'austérité, sept ans après la révolution. 565 personnes ont été arrêtées et l'armée a dû être déployée autour des bâtiments gouvernementaux dans toutes les grandes villes du pays.

A Siliana, une ville du nord-ouest, des dizaines de jeunes ont jeté des pierres durant environ trois heures dans la nuit de jeudi à vendredi sur des agents des forces de sécurité qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogènes. Côtés civils, un homme âgé de 43 ans a trouvé la mort lundi, et de nombreux manifestants ont été également gravement blessés. Hier encore, le Front populaire a affirmé qu'il continuerait à se mobiliser contre cette loi et a appelé les autres partis de l'opposition à en faire de même, tout en annonçant que les manifestations de rue se poursuivront.

Le relais français deuxième à Ruhpolding — Biathlon
Il a eu besoin de deux balles supplémentaires en position debout avant de sceller la victoire avec une avance de 24,9 secondes sur la France.

Pour la politologue Olfa Lamloum, "la nouvelle loi de finances est la goutte d'eau qui fait déborder le vase".

Hamma Hammami, porte-parole du Front populaire, a répliqué ce jeudi et a chargé le Mouvement Ennahdha (majoritaire au gouvernement) dont il a rappelé le passé violent, assurant que "celui qui a eu recours à l'acide ne peut donner des leçons de civilité à Al Jabha [Front populaire]". Un supermarché de la banlieue sud de Tunis a été pillé mardi par des jeunes qui ont volé argent et marchandises, selon Mohamed Baccouche, directeur adjoint d'exploitation du groupe français de distribution Carrefour.

Dans ce contexte, un centre de réflexion, l'International Crisis Group (ICG), met en garde contre le risque de dérives autoritaires et contre la tentation d'un retour à un régime dur.

Catherine Millet ressent de la "compassion pour les frotteurs" du métro
Sur France Inter , Catherine Millet a réagi à la polémique provoquée par la tribune qu'elle a signé aux côté de Catherine Deneuve. Très rapidement après avoir prononcé ces mots, l'auteure a été la cible de critiques, notamment sur les réseaux sociaux.

Après plusieurs années de marasme économique et d'embauches massives dans la fonction publique, la Tunisie est confrontée à d'importantes difficultés financières.

Tunis a obtenu en 2016 une nouvelle ligne de crédits du Fonds monétaire international (FMI), d'un montant de 2,4 milliards d'euros sur quatre ans, en échange d'un programme visant à réduire les déficits.

Les militants de la campagne "Fech Nestannew" (Qu'est-ce qu'on attend) lancée en début d'année contre les hausses de prix, ont appelé à manifester massivement vendredi.

Les deux Corées conviennent " d'abaisser la tension militaire actuelle "
C'est la première fois depuis juin 2004 que le Sud utilise les haut-parleurs comme arme psychologique contre la Corée du Nord. Pyongyang n'est pas prêt à abandonner ses programmes alors que les États-Unis ne peuvent accepter cette réalité.

Ils réclament une révision de la loi de finances, qui a augmenté la TVA et créé différentes autres taxes, ainsi qu'une meilleure couverture sociale pour les familles en difficulté et une lutte plus efficace contre la corruption.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL