Pas d'offre de rachat pour Alitalia — Air France-KLM

Margot Aubert
Janvier 13, 2018

Le groupe franco-hollandais s'était alors refusé à tout commentaire sur "ces rumeurs du marché".

Elise Mertens en finale du tournoi d'Hobart, pour prolonger son titre
Les précipitations ont retardé le début de la rencontre puis ont entraîné une première interruption à 3-1 en faveur de la Belge. Notre compatriote, 22 ans, compte désormais deux titres en simple, tous deux conquis à Hobart, et quatre en double.

Sept investisseurs ont participé à l'appel d'offres pour la reprise d'Alitalia, notamment easyJet et Lufthansa. L'information a aussitôt été démentie: "Air France-KLM dément avoir déposé une offre pour le rachat d'Alitalia", a indiqué la compagnie aérienne dans un communiqué, précisant que le groupe n'avait "pas participé au processus lancé par les autorités italiennes" et ne disposait donc pas d'accès à des informations confidentielles. Postérieurement à la clôture de cette procédure, le fonds Cerberus a également manifesté son intérêt.

Mercato FC Nantes : le gros regret de Claudio Ranieri
Des liquidités qui permettraient au PSG d'équilibrer en partie ses comptes afin de respecter les règles du fair-play financier. Le FC Nantes accueille le PSG dimanche soir (21h) à la Beaujoire en clôture de la 20e journée.

D'après les médias, la compagnie allemande souhaiterait réduire les effectifs de 2.000 personnes, soit 25% du personnel de la partie "aviation" (8.400 personnes).

"Je ne suis pas d'accord avec #balancetonporc" — Lætitia Casta
Ce n'est pas dans l'agressivité que l'on va faire avancer les choses, ce n'est pas dans la haine de l'homme ". Enfin, Lætitia Casta confie: " Je ne me considère pas comme une féministe mais comme une femme .

easyJet et Lufthansa veulent reprendre uniquement l'activité "vols" d'Alitalia tandis que Cerberus serait prêt à acquérir la totalité de la compagnie. La veille, le ministre italien du Développement économique, Carlo Calenda, avait évoqué sa présence aux côtés d'EasyJet parmi les trois offres de reprise pour Alitalia. Le gouvernement a exclu la renationalisation de l'ex-fleuron de l'économie italienne, privatisé en 2008, qui n'est jamais parvenu à s'adapter à la concurrence des compagnies à bas coûts. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL