Panique à Hawaï après une fausse alerte au missile

Dominique Dufresne
Janvier 13, 2018

Appuyé sur un mauvais bouton peut avoir des conséquences dramatiques.

Samedi, les habitants d'Hawaï ont reçu un message d'alerte, via leurs téléphones portables, faisant état d'une "menace de missile balistique sur Hawaï", mais les responsables de cet Etat américain l'ont rapidement qualifié de "fausse alerte".

Dans différents tweets, le gouverneur de Hawaï David Ige et l'agence locale de gestion des événements d'urgence ont tour à tour assuré qu'il s'agissait d'une erreur et que l'île n'était pas menacée par un missile balistique.

Jean Noel Abehi condamné à 10 ans de prison — Côte d'Ivoire
Ils sont accusés d'avoir voulu renverser le pouvoir en tentant d'attaquer le plus grand camp de gendarmerie du pays le 23 décembre 2012.

Les habitants de l'État américain de Hawaï, dans le Pacifique, ont reçu samedi, vers 08h00 locales (19h00 heure de Paris), des messages sur leurs smartphones leur annonçant qu'un missile balistique allait frapper les îles.

La menace a immédiatement été démentie par les autorités de l'archipel.

Plus de peur que de mal donc, mais la population se souviendra néanmoins de cette belle frayeur.

Le Spartak Moscou dérape sur Twitter
Le Spartak Moscou a confié son compte Twitter officiel au défenseur Georgi Dzhikiya qui s'est fendu d'un tweet controversé. Le joueur de 19 ans risque une suspension de 10 matches.

Le porte-parole du centre de commandement militaire américain pour la zone pacifique a pour sa part confirmé les propos du gouverneur, précisant: "Le message envoyé plus tôt l'a été par erreur". "Il n'y a rien de plus important que de professionnaliser et de mettre des garde-fous à ce système" d'alertes Amber, a-t-il ajouté à l'AFP.

Selon l'antenne d'Honolulu du service de météorologie nationale, le message aurait été un test, envoyé par erreur, selon un communiqué posté sur son site.

Une nomination à la direction des ventes et marketing — PSA
PSA annonce la nomination d'Albéric Chopelin , en tant que Senior Vice President, Directeur Ventes & Marketing du groupe. En 2017, Vauxhall et Opel ont vendu 202 000 voitures et 29 000 utilitaires légers en Angleterre et en Irlande .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL