Kering va distribuer ses titres, Artemis aura 29% — Puma

Elisee Touchard
Janvier 13, 2018

FRANCFORT/LONDRES, 11 janvier (Reuters) - Kering étudie diverses possibilités pour son équipementier sportif allemand Puma, y compris une scission au bénéfice de ses propres actionnaires, ont déclaré deux sources proches du dossier.

"Ce projet permettrait à Kering de renforcer son statut de pure player du luxe, avec un niveau de profitabilité accru, positionnant le groupe parmi les meilleurs de son secteur".

Puma, passé dans le giron de Kering en 2007, a connu plusieurs années difficiles avant que son récent redressement n'ouvre la voie à un désengagement du groupe français. À l'issue de l'opération, il ne conservera plus que 16 % des titres Puma, aux côtés de sa maison-mère Artémis, détenteur en direct de 29 % du capital et nouveau "partenaire stratégique de long terme " de l'entreprise.

Encore 2 nouveaux joueurs au Tours FC
Le joueur constituera une solution supplémentaire dans l'entrejeu des Tourangeaux pour la deuxième partie de saison. Samson Mbingui est donc le petit nouveau dans les vestiaires de la Vallée du Cher.

Le flottant de Puma atteindrait environ 55%, a également précisé Kering dans un communiqué. Il était de 14% auparavant. Aujourd'hui actionnaire à 86,3 % du grand équipementier sportif, Kering va considérablement alléger sa position.

"Puma est idéalement positionnée pour générer une croissance significative, menée par une équipe dirigeante talentueuse et passionnée", a dit François-Henri Pinault, PDG de Kering cité dans le communiqué.

Kering entend ainsi "continuer à faire croître et à développer l'ensemble de ses maisons de luxe dans la couture, la maroquinerie, la joaillerie et l'horlogerie en s'appuyant sur sa génération de cash-flow élevée et sa situation financière solide". Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Bordeaux a trois noms pour en finir avec Gourvennec — FCGB
Mais j'ai aussi reçu beaucoup de témoignages de soutien, notamment de la part de grands entraîneurs français, et ça me touche beaucoup", a-t-il affirmé.

Puma a en effet réalisé de très bonnes ventes au T3, faisant état d'une hausse de 17% de son chiffre d'affaires global, à 1,122 milliard d'euros.

L'annonce a fait chuter le cours de Puma à l'ouverture de la Bourse de Francfort ce vendredi matin.

Kering a cédé 0,99% à Paris.

General Motors prépare une auto sans volant ni pédales
Le véhicule n'aura ni conducteur, ni volant, ni pédales ou contrôles manuels. Il est élaboré sur la base de sa voiture électrique Chevrolet Bolt .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL