Euro 2018 : la France s'est fait peur mais fait plier la Norvège

Margot Aubert
Janvier 13, 2018

Pour leur première grande compétition sans leurs deux monuments Thierry Omeyer et Daniel Narcisse, les Bleus commencent donc par une victoire arrachée à la dernière seconde.

Pour leur premier match de l'Euro, les Bleus ont joué avec les nerfs de leurs supporters.

Ikea risque de devoir s'expliquer au tribunal — Espionnage de salariés
Le but: récolter un maximum d'informations sur leurs antécédents judiciaires ou sur l'état de leur compte en banque. Elle aurait obtenu illégalement des informations figurant dans un fichier des services de police.

Prochain match, dimanche, à 18h15, l'équipe de France de handball rencontre l'Autriche, avant la Biélorussie mardi. Et qu'ils comptent entamer de la meilleure des façons face à des adversaires (souvent) redoutables. Mais peu à peu, les Norvégiens se sont habitués à cette défense (toujours privée de Luka Karabatic, blessé à la cheville) et leur jeu de contre-attaque a fait des misères aux Français.

Porté par un Nikola Karabatic précis au tir (4 buts, à 80%), les Bleus ont d'abord semblé en mesure de prendre le contrôle du match (7-4, 12e minute). A la mi-temps, malgré un jet de 7 mètres marqué "au buzzer" par Kentin Mahé, l'équipe de France a ainsi viré à -2 (15-17).

L'UE invite Téhéran à des discussions
Si les Européens ont fait bloc derrière l'Iran, hier, ils ne lui ont pas pour autant accordé un statut de sainte-nitouche. En octobre, il a refusé de certifier que l'Iran se pliait aux termes de l'accord, mais s'est abstenu de s'en retirer.

Les spectateurs ont eu droit à une fin de match intense et rapide où les deux équipes se sont répondu coup sur coup avant que les Français ne passent devant à 20 secondes de la fin grâce à un dernier but de Michaël Guigou (32-31).

La France entre de plain-pied dans l'Euro.

Bizutage à l'Ensam d'Angers : sanctions et fin des périodes d'intégration
La direction générale a décidé de mettre fin définitivement à la Période de Transmission des Valeurs, c'est-à-dire des soirées d'intégration.

"L'équipe de France a un devoir de résultat et ce soir les joueurs ont fait le nécessaire et il faut les féliciter, a poursuivi l'entraîneur des Tricolores". Il y a eu beaucoup de cohérence, beaucoup de volonté dans le collectif aujourd'hui et on savait que même si on ratait des choses, c'était pas grave, c'était l'action d'après qui comptait.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL