Catherine Millet ressent de la "compassion pour les frotteurs" du métro

Elisa Mosse
Janvier 13, 2018

Mais la drague insistante ou maladroite n'est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste "; "Cette fièvre à envoyer les "porcs " à l'abattoir, loin d'aider les femmes à s'autonomiser, sert en réalité les intérêts des ennemis de la liberté sexuelle, des extrémistes religieux, des pires réactionnaires " ou encore "Nous défendons une liberté d'importuner, indispensable à la liberté sexuelle "3". "Je lui faisais honte devant tout le monde et puis ça passait.je sortais du métro et j'avais oublié cette affaire", a expliqué Catherine Millet à Valentine Oberti. Le temps où j'avais le même age que vous et où ça m'arrivait, il suffisait que je me retourne.

Pour elle, et les autres signataires de la tribune, les femmes ne doivent pas se placer dans le rôle de victime et "prendre leurs responsabilités".

Un nonagénaire tue une pensionnaire d'Ehpad à coups de canne — Deux-Sèvres
Il évoque un " accident " et " un moment de démence " de la part de l'auteur des faits. Une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances précises de ce drame.

Elle s'explique: "Quelqu'un qui en est réduit à ça pour trouver une satisfaction sexuelle doit être dans une certaine misère sexuelle".

Une campagne contre les "frotteurs" des transports en commun avait été annoncée quelques heures plus tôt en France.

Les deux Corées conviennent " d'abaisser la tension militaire actuelle "
C'est la première fois depuis juin 2004 que le Sud utilise les haut-parleurs comme arme psychologique contre la Corée du Nord. Pyongyang n'est pas prêt à abandonner ses programmes alors que les États-Unis ne peuvent accepter cette réalité.

Très rapidement après avoir prononcé ces mots, l'auteure a été la cible de critiques, notamment sur les réseaux sociaux. Sur France Inter, Catherine Millet a réagi à la polémique provoquée par la tribune qu'elle a signé aux côté de Catherine Deneuve.

En plus d'interloquer les personnes présentes sur le plateau, les propos de Catherine Millet ont fait bondir Marlène Schiappa, la secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes. "Le corps des femmes n'est pas un bien public ou un réceptacle à misère sexuelle", a-t-elle conclu. "Le type qui fume un gros cigare à côté de moi peut m'importuner autant que celui qui met sa main sur mon genou".

Loto : la FDJ contrainte de retirer des grilles
Devant ce déferlement d'enthousiasme, la Française des Jeux a tout simplement retiré les numéros du tirage. Selon lui, la combinaison gagnante était: 23-34-20-4-5 et le numéro complémentaire, le 6.

"Ce qui m'a fait réagir sur cette histoire de consentement c'est ce projet de loi qui a été adopté en Suède et qui voudrait si, en effet la loi passe, qu'avant tout rapport sexuel il y ait un consentement explicite des deux parties" a-t-elle poursuivi. Non mais vous voyez, on va maintenant signer un contrat devant un notaire avant d'aller baiser?!

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL