Musique : France Gall en quelques anecdotes

Elisa Mosse
Janvier 10, 2018

Encore marqué par la mort de son père, David Hallyday a rendu un vibrant hommage à France Gall, qui est décédée dimanche 7 janvier, des suites d'un cancer.

C'est en 1974 que la carrière de France Gall prend un nouveau tournant avec sa rencontre avec Michel Berger.

Michel Drucker revient sur ses larmes à la mort de Johnny
Ce lundi 8 janvier , soit un mois après l'émission, Michel Drucker était invité sur le plateau de Touche pas à mon poste . Le 6 Décembre dernier , l'annonce de la mort de Johnny Halliday a été un coup de massue pour la France entière.

France Gall qui s'était lancée corps et âme dans le travail pour surmonter la perte de son compagnon s'est fait rattraper par les événements. Côté coupe de cheveux, la muse de Michel Berger est là aussi restée attachée à une coupe au carré plus ou moins longue pour mettre son visage mutin en valeur.

Sorti en 1964, le titre "Laisse tomber les filles" est une chanson écrite par Serge Gainsbourg. Pourtant, malgré un succès retentissant ( Sacré Charlemagne, Bébé Requin.), la jolie blonde a envie de chansons à textes qui lui ressemblent. A cette époque, la chanteuse est à peine âgée de 17 ans mais fait déjà sensation.

Espagne Le mort se réveille pendant son autopsie
L'administration pénitentiaire et le gouvernement régional des Asturies ont, chacun de leur côté, ouvert une enquête. Il a fait une tentative de suicide à la prison en consommant une forte dose de médicaments.

C'est une France Gall insoumise que les Français découvrent à l'occasion de sa disparition. Avec Babacar ou La chanson d'Azima, elle enchaîne les concerts et les apparitions médiatiques avec un carré dégradé et permanenté qui incarne sont énergie. Deux ans et quelques tubes plus tard, le 14 novembre 1978, une petite Pauline Isabelle vint au monde pour le plus grand bonheur de ses parents. Si elle s'en est allée rejoindre les étoiles, ses chansons et son carré blond resteront toujours dans nos cœurs.

L'ancien ministre de l'Intérieur Philippe Marchand est décédé
"Hommage respectueux et ému à Philippe Marchand, député et président du Conseil général de la Charente-Maritime, ministre". Proche de François Mitterrand il remplace Pierre Joxe au ministère de l'Intérieur le 29 janvier 1991.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL