Gobee.bike quitte la ville de Reims deux mois après son lancement

Elisee Touchard
Janvier 10, 2018

En cause, le vandalisme qui vient ébranler ce système.

Pour l'instant, Gobee bike continue son service à Paris (ci-dessus, en novembre dernier devant une station de Vélib première génération) et à Lyon.

Une offre à 500 millions de dollars pour racheter Aluminium Dunkerque — Dunkerque
Elle avait été créée en 1991 par Péchiney, qui fut racheté par le canadien Alcan, lui-même absorbé par Rio Tinto en 2007. Les procédures de consultation des personnels et des comités d'entreprise des deux groupes vont commencer.

À peine arrivé, déjà parti.

Quelques mois après son arrivée dans les villes de Reims (Marne) et de Lille (Nord), la société Gobee.bike décide d'y retirer, mardi 9 janvier, tous ses vélos en libre-service, selon France Bleu Nord et France Bleu Champagne-Ardenne. Cette jeune pousse était le premier opérateur à proposer des vélos en libre-service et sans borne en France.

Microsoft suspend sa mise à jour "Meltdown"
Les personnes affectées doivent visiter le site d'aide de Microsoft pour tenter de rendre à nouveau leur machine bootable. Ces dernières, rappelons-le, sont liées au design des processeurs informatiques et touchent les puces Intel , AMD et ARM.

"J'ai simplement reçu un mail m'informant de leur décision, affirme au Figaro Catherine Vautrin, présidente du grand Reims". Gobee.bike aura donc tenu trois mois à Reims et Lille et moins de 6 mois à Bruxelles. "Ces dernières semaines, le vandalisme et les dégâts causés à notre flotte ont atteint des limites que nous ne pouvons plus surmonter (.) Nous avons utilisé toutes nos ressources pour remplacer la flotte avec de nouveaux Gobee, en effectuant souvent de très lourdes réparations sur les vélos endommagés". Certains étaient retrouvés dans le canal, d'autres sur le LeBonCoin.

"Nous étions tout à fait conscients que nous devrions faire face à du vandalisme, rappelle Gobee.bike dans un mail envoyé aux utilisateurs. Nous ne pouvons plus supporter ni le coût financier, ni le coût moral des réparations", explique à Gobee bike à ses abonnés. Les utilisateurs seront remboursés de la caution de 15 euros qu'ils ont été obligés de fournir.

Bitcoin : Nabilla mise en garde par le gendarme des marchés
Mardi, l'autorité des marchés financiers (AMF) s'est adressée, via son compte Twitter , à. Et de préciser: " c'est gratuit, il n'y a rien à perdre ". "Restez à l'écart".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL