Dans l'Oise, des chasseurs pour épauler les forces de l'ordre

Dominique Dufresne
Janvier 10, 2018

"Ils", ce sont les chasseurs du département de l'Oise qui seront d'ici quelques jours affectés à la surveillance des bois et des forêts du département pour appuyer les forces de l'ordre sur ces zones parfois difficiles d'accès et que les militaires ne peuvent pas couvrir efficacement.

Les personnes sélectionnées seront notamment chargées de repérer les véhicules abandonnés ou les dépôts d'ordures sauvages.

Ces 200 volontaires au total auront trois missions: "observer, alerter et sensibiliser", décrit Eric Lecacheur, officier adjoint prévention partenariat pour la gendarmerie de l'Oise.

Juliette Méadel propose la création d'un "impôt Charlie Hebdo"
On finance un parti politique, pourquoi ne financerait-on pas des journaux menacés par des terroristes qui ont un projet politique anti-démocratique?" "La liberté d'expression est la mère de la République".

"Les chasseurs seront tous identifiés, en cas d'urgence, s'ils appellent [.] leur numéro sera reconnu. Ils pourront également se rendre directement à la brigade de leur secteur". En aucun cas, il ne leur sera demandé d'intervenir, sauf si c'est pour porter secours à une personne.

Pour les forces de l'ordre, toutefois, connaître la source à l'origine d'un signalement est un gage de fiabilité. Avec cette convention, les chasseurs s'engagent donc à signaler tout fait suspect à la gendarmerie (si c'est urgent en composant le 17) et pourront aussi sensibiliser au respect de la nature (sic!) en distribuant par exemple des flyers aux ramasseurs de champignons!

Selon la Fédération des chasseurs de l'Oise, 110 chasseurs ont déjà été recrutés. Pré-requis indispensable: avoir un casier judiciaire vierge. "Cela a permis à la gendarmerie d'arrêter les auteurs, qui ont été condamnés", explique au Parisien Luc Vandenabeele, président de l'association de chasse d'Anserville.

Giroud ferme la porte à la Turquie — Mercato
Même si tu lui dis que c'est impossible, il va t'écouter mais te faire entendre qu'il ne pense pas la même chose". A six mois de la Coupe du monde, la question d'un départ pour conserver sa place chez les Bleus se pose donc .

Le dispositif a fait réagir de nombreux organismes.

Mardi, la Fondation 30 millions d'amis s'est ainsi insurgée de la mise en place d'une "milice armée". L'association de défense du droit animal dénonce le fait que "des prérogatives de sécurité et de pédagogie soient confiées à des personnes armées non assermentée".

La Ligue des droits de l'homme de l'Oise avait déjà demandé aux autorités, lors de la signature de la convention, de "cesser la casse du bien commun plutôt que de faire insidieusement appel à une milice en tenue de camouflage!".

VIDEO Valérie Benaïm dévoile les raisons de sa longue absence dans TPMP
Début décembre, et alors qu'elle dansait aux côtés de François Feldman, elle avait involontairement montré sa culotte... Elle avait très très mal au dos, elle est rentrée chez elle et elle reviendra nous voir, avait expliqué Cyril Hanouna .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL