Avantages sociaux et salaire minimum : Retour sur la " saga Tim Hortons "

Elisee Touchard
Janvier 10, 2018

Mardi, une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux invitant les consommateurs au boycottage des restaurants Tim Hortons et à encourager plutôt les établissements indépendants.

Seine-Maritime : un jeune handicapé séquestré et torturé par 13 personnes
Le calvaire du jeune homme âgé d'une vingtaine d'années a duré plusieurs semaines, entre novembre et décembre 2017. Les agresseurs s'y relayaient par petit groupe et ont fait subir des actes d'une rare violence à leur victime.

Le salaire minimum en Ontario est passé de 11,60 $ à 14 $ l'heure le 1er janvier dernier, une hausse de 21 %.

F1: Daniil Kvyat rejoint Ferrari comme pilote de développement
Kvyat retrouvera également chez Ferrari un ancien pensionnaire de Red Bull en la personne de Sebastian Vettel. Son rôle sera probablement de travailler en simulateur et potentiellement de rouler en essais.

Tim Hortons a pour sa part déjà reconnu que la hausse subite du salaire minimum était "difficile", mais se disait surtout "attristé" par l'attitude de certains propriétaires "insouciants". Dans un document que le personnel dit avoir dû signer et qui circulait sur le Web, on pouvait notamment lire que " les pauses ne seront plus payées, un quart de 9 heures sera payé pour 8 heures et 20 minutes ".

Steve Bannon démissionne de Breitbart News après ses critiques contre Trump
L'ex-éminence grise y qualifiait la rencontre entre Trump Jr et une avocate russe de "trahison". Le site l'a annoncé mardi 9 janvier.

Des manifestations sont prévues mercredi devant certaines succursales de l'Ontario des restaurants Tim Hortons après que des franchisés aient sabré dans les conditions de travail de leurs employés. Selon l'entreprise, le personnel " ne devrait jamais être utilisé pour promouvoir des opinions ou être traité comme une simple dépense ".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL