Airbus accélère la cadence en Chine

Elisee Touchard
Janvier 10, 2018

La Chine est, après les États-Unis, le deuxième marché aéronautique mondial que se disputent, quasi à égalité, Airbus et Boeing.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lui aussi du voyage, s'était néanmoins efforcé plus tôt ce mardi de déminer le terrain.

TIANJIN, 10 janvier (Xinhua) - Airbus, le géant européen de l'aviation, a signé mardi un accord-cadre avec ses partenaires pour augmenter le nombre d'avions fabriqués dans son usine d'assemblage à Tianjin. En octobre 2015, le constructeur européen avait indiqué sa volonté de porter les cadences de production de la famille Airbus A320 à 60 unités par mois à partir de la mi-2019.

Séisme de magnitude de 7,8 au large du Honduras
Certains de ces pays pourraient cependant voir arriver sur leurs côtes des vagues de 30 cm à un mètre de hauteur. Ni victimes ni dégâts n'ont été signalés dans l'immédiat.

Les deux parties ont promis de renforcer la coopération industrielle à Tianjin, portant sur l'innovation technique, les capacités d'ingénierie et l'expansion de la chaîne logistique. Emmanuel Macron a précisé que cela lui avait été confirmé par son homologue chinois Xi Jinping.

En septembre, l'avionneur européen a ouvert en outre à Tianjin, ville portuaire à 150 km de Pékin, un centre de finition pour le gros porteur A330 en espérant décrocher un argument de vente supplémentaire et constituer progressivement des partenariats avec des équipementiers chinois.

Airbus a également signé un mémorandum d'entente avec la Commission nationale du développement et de la réforme de Chine.

Robert Marchand, la retraite à 106 ans
Il continuera cependant à pédaler chez lui, sur son vélo d'appartement, pour continuer à assouvir sa passion. Finis, donc, les tours de vélodrome en vue d'un nouveau record.

"Le président Xi m'a confirmé (.) le fait que la Chine préservera son volume de commandes dans les années à venir, et préservera la parité des parts de marché entre Airbus et Boeing".

Boeing a dévoilé fin septembre en Chine son premier centre de finition pour moyen-courriers B737, qui sera opérationnel l'an prochain à Zhoushan (est), avec l'objectif d'encourager ainsi ses ventes dans le pays.

Bordeaux : ça chauffe pour Baysse
Après avoir obtenu le prêt de Soualiho Meïté pour les six prochains mois, Bordeaux est en passe de finaliser l'arrivée de Paul Baysse .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL