PSA va supprimer 2200 emplois: 1300 ruptures conventionnelles collectives prévues

Elisee Touchard
Janvier 9, 2018

Comme l'enseigne textile Pimkie, le constructeur automobile PSA souhaite recourir en 2018 à 1.300 ruptures conventionnelles collectives et 900 dispenses d'activité pour des seniors, tout en embauchant 1.300 CDI et 2.000 jeunes en alternance, a appris l'AFP mardi auprès de sources syndicales.

A titre de comparaison, 1.170 congés seniors et 1.500 mobilités externes sécurisées ont été réalisés en 2017, ainsi que 1.200 recrutements CDI et 2.500 emplois jeunes, selon les chiffres communiqués aux syndicats mardi.

Négociations entre conservateurs et sociaux-démocrates pour une "grande coalition" — Allemagne
En cas d'échec, ne resterait que l'option d'un gouvernement conservateur minoritaire, dont Angela Merkel ne veut pas, ou de nouvelles élections.

"Le solde est donc équilibré entre les recrutements et les mobilités externes volontaires, et les engagements de reconversions internes, de mobilités internes et de mobilités externes sécurisées sont maintenus avec les mêmes dispositifs daccompagnement", a indiqué PSA dans un communiqué.

Le constructeur automobile prévoit aussi cette année 1.300 embauches en CDI (dont 400 en production pour accompagner les nouveaux modèles de véhicules) - contre 1.200 l'an dernier (dont 200 en production)- et 2.000 emplois jeunes, contre 2.500 en 2017. Il précise qu'en contrepartie, la direction de PSA compte recruter 1 300 personnes.

Il a neigé au Sahara
Selon la publication, la neige a commencé le dimanche matin dans le quartier de la ville de Ain-Сефра dans le nord de l'Algérie . Ce n'est en effet que la quatrième fois en 37 ans qu'il est observé mais il devient étrangement récurrent ces dernières années .

"FO a jugé " intolérable " que les ruptures collectives ne servent qu'à " faire partir des salariés", quand " les ateliers se vident " et qu'il y a " des équipes complètes avec des intérimaires ". Elle s'est, en outre, inquiétée d'une augmentation de la prime de départ pour les salariés de région parisienne, redoutant une " fermeture à terme " du site de Saint-Ouen. Echec et mat, donc, pour la direction qui, pour faire valider son projet, devait conclure un accord majoritaire avec les syndicats représentatifs avant d'obtenir le feu vert de l'Etat.

Il reprend des mesures issues du dispositif annuel de gestion des effectifs créé chez PSA par un accord datant de 2013, prolongé par un second texte signé en 2016 par cinq syndicats sur six.

Egypte: premier tour de la présidentielle du 26 au 28 mars
Ahmed Chafiq Ahmed Chafik ne va pas se présenter à la présidentielle prévue cette année en Egypte. Il s'agira du troisième scrutin présidentiel depuis la chute de Hosni Moubarak en 2011.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL