Peine confirmée pour Valérie Boyer en appel — Harcèlement moral

Dominique Dufresne
Janvier 9, 2018

Selon une information publiée ce lundi par Marsactu, la députée LR des Bouches-du-Rhône, Valérie Boyer a été condamnée en appel pour avoir "licencié sans cause réelle et sérieuse" son assistante parlementaire en 2012. L'élue voit cependant sa peine allégée en appel à 5.000 euros de dommages à verser à son ancienne assistante parlementaire, contre 37.000 euros en première instance. La députée marseillaise avait été condamnée en première instance par le conseil des prud'hommes de Marseille en novembre 2015.

5.9 millions de PS4 pendant les fêtes, 73.6 millions au total
Pour en revenir à la période des fêtes, le constructeur/éditeur fait également le point sur les ventes de jeux. Les chiffres sont révélateurs du bon état de santé général de la console dans le monde entier.

Lettres de reproches ou d'avertissements.

Le travail de nuit facteur de cancer chez la femme
A chaque tranche de cinq ans de travail de nuit supplémentaire, l'étude montre que le risque de cancer du sein augmente de 3,3%. Une autre explication réside dans les contraintes du travail d'infirmière , qui peut souvent être plus intense la nuit.

Marie-Laurence Macaluso estimait avoir "subi un harcèlement moral du fait de ses diverses convocations en vue d'une rupture conventionnelle dans le cadre d'une situation conflictuelle, des sanctions injustifiées et répétées, des pressions multiples, d'une rétrogradation et d'une mise à l'écart".

Nicolas Hulot annonce un "changement d'échelle" — Transition énergétique
Le ministre a repris ses annonces faites en marge du One Planet Summit . Un tarif doit être arrêté pour soutenir les plus petites installations.

L'avocat de Valérie Boyer a affirmé que ce litige résulte du "contexte" de l'époque, "en pleine campagne électorale alors que, en congé maladie, l'attachée parlementaire militait pour un autre candidat" des Républicains.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL