L'OMS veut reconnaître l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie

Olivia Lacan
Janvier 9, 2018

Est-ce que les journalistes de jeux vidéo auront du coup le droit à une prime de risque? Un trouble qui affecte en particulier les jeunes et sur lequel il existe encore peu de données objectives.

L'OMS s'est basée sur les conclusions d'experts de la santé dans le monde entier pour considérer qu'il peut y avoir une véritable addiction aux jeux vidéo, comme il peut y en avoir pour les jeux de hasard ou d'argent. A cette question, l'OMS pourrait bientôt répondre positivement.

Le message de Balotelli à Matuidi, victime du racisme !
Contrairement à ses coéquipiers, Blaise Matuidi n'a pas pu savourer cette victoire comme il se devait. J'aime tout le monde et je ne peux qu'être désolé de voir des personnes qui se comportent ainsi.

"Le " trouble du jeu vidéo " (" gaming disorder " en anglais) fera son entrée dans la classification internationale des maladies dont l'organisation mondiale de la santé (OMS) publiera sa 11e version en juin prochain.

L'inscription de la pratique excessive de jeux vidéo comme maladie fait débat chez les spécialistes. "En effet, le " gaming disorder " est défini comme " un comportement lié aux jeux vidéos sur internet ou hors ligne, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité croissante accordée au jeu par rapport à d'autres activités, au point qu'il prenne le pas sur d'autres centres d'intérêt ".

CDF - Lens arrache le dernier ticket pour les 16es
Une compétition comme une belle parenthèse pour le RCL, alors que la montée en L1 sera difficile à aller chercher. Les "Sang et Or" ont renversé la vapeur en seconde période par Lopez sur penalty (60') et Diarra (63').

Une personne ne sera diagnostiquée comme souffrant de ce trouble seulement après au moins un an d'addiction anormale au jeu.

Parmi les autres symptômes du trouble figurent "la poursuite et l'augmentation de l'activité de jeu malgré l'apparition de conséquences négatives".

"Personne me touche" : Mélenchon refuse d'être contrôlé lors d'une manifestation
Mais alors que tout le monde était contrôlé, ce dernier a refusé d'être palpé par les agents de sécurité. Les manifestants entendaient dénoncer le "silence" des autorités françaises dans cette affaire.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL