Leclerc a vendu des produits Lactalis suspects après le rappel — Lait contaminé

Elisee Touchard
Janvier 9, 2018

"Le mouvement E.Leclerc confirme que des reliquats de produits (laits ou céréales infantiles) ont malheureusement été vendus dans certains de ses points de vente depuis le 21 décembre 2017", peut-on lire dans un communiqué du groupe. Hypothèse en concordance avec les déclarations de Lactalis, qui, le 3 janvier, rappelait que des travaux avaient été réalisés dans l'usine mayennaise lors du premier semestre 2017 et que les "causes potentielles" de contamination étaient connues.

Depuis plus d'un mois, le groupe Lactalis est dans la tourmente. Lactalis avait en effet découvert un lien entre leurs laits et une possible contamination aux salmonelles.

Après la polémique, The Weeknd suspend son contrat avec H&M
Elle s'est également excusée quelques heures après: " Nous présentons nos excuses à quiconque ait pu être offensé ". Contacté par le site d'Europe 1 , l'enseigne a assuré que la photo " a été retirée de toutes les chaînes H&M ".

Leclerc, numéro un de la distribution alimentaire en France, a reconnu mardi avoir vendu près de 1.000 produits Lactalis en dépit d'un rappel dû à un risque de contamination de laits infantiles par des salmonelles. Au total, 154 843 produits ont été retirés des rayons depuis le 21 décembre et 5 659 ramenés par les clients.

Cela fait suite à l'identification d'un problème dans le magasin Leclerc de Seclin (Nord) après avoir effectué un "audit interne de vérification de la bonne application des mesures de retrait des produits de l'entreprise Lactalis". Cependant, "il apparaît que 984 produits ont malgré tout été vendus après le rappel dans plusieurs magasins", explique Leclerc dans un communiqué, sans préciser quels sont les magasins concernés.

Dominique Cottrez va bénéficier d'une libération conditionnelle — Nord
Les experts psychiatres qui avaient pu la rencontrer en 2011 avaient estimé qu'elle était "curable et ré-adaptable". Sauf pour le deuxième, né et tué dans les toilettes d'un hôpital où elle se trouvait pour une crise d'épilepsie.

Le distributeur affirme avoir identifié les consommateurs ayant acheté les produits et "les directions des magasins les contactent actuellement individuellement". Il aurait donc procédé à "un audit des procédures afin d'identifier précisément les raisons de ce dysfonctionnement et de mettre en place les mesures correctives nécessaires".

Pour rappel le 21 décembre 2017, le groupe de nutrition infantile a procédé au rappel de l'ensemble de ses produits pour enfants depuis février 2017.

Vingt attentats déjoués en France en 2017 (ministre de l'Intérieur)
Interrogé, le ministère n'a pas souhaité détailler les sept autres projets désormais comptabilisés par M. Depuis le 7 janvier 2015, 241 personnes ont trouvé la mort dans des attentats terroristes en France.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL