Le travail de nuit facteur de cancer chez la femme

Olivia Lacan
Janvier 9, 2018

Cette étude consiste en une analyse de 61 études couvrant 114 628 cas de cancer et 3,9 millions de participants en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Asie. Selon le travail de chercheurs publié lundi 8 janvier dans la revue américaine Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention, le risque de cancer augmente de 19% en moyenne chez les femmes travaillant de nuit pendant plusieurs années. A chaque tranche de cinq ans de travail de nuit supplémentaire, l'étude montre que le risque de cancer du sein augmente de 3,3%.

Ils ont également effectué leur propre étude en effectuant des tests sur les effets du travail de nuit pour six types de cancer parmi des infirmières. Mais ce n'est pas tout: l'étude, qui s'est aussi penchée sur la situation des infirmières de nuit a démontré que ces dernières présentaient un risque accru de cancer du sein (58%), gastro-intestinal (35%) et pulmonaire (28%) par rapport à celles qui ne travaillaient pas la nuit. Concernant le cancer du sein, seules les femmes travaillant de nuit en Amérique du Nord et en Europe avaient un risque plus important, constate l'étude qui explique ce phénomène par un possible niveau d'hormones sexuelles plus élevé ces femmes, associés aux cancers hormonaux tels que le cancer du sein.

Rendre les salaires transparents pour lutter contre les inégalités femmes-hommes
Pour Marlène Schiappa , secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes, ce dispositif " est plutôt une bonne idée ". A poste égal, l'écart en défaveur des femmes serait ainsi compris outre-Rhin entre 2 et 7%, rappellent Les Echos .

De tous les métiers, les infirmières sont le groupe de femmes avec le risque le plus élevé de cancer du sein en travaillant la nuit pendant plusieurs années.

Mais cette fréquence accrue pourrait aussi s'expliquer par les connaissances médicales des infirmières et le fait qu'elles se soumettent plus fréquemment à des examens médicaux, relèvent les auteurs.

Nicolas Hulot annonce un "changement d'échelle" — Transition énergétique
Le ministre a repris ses annonces faites en marge du One Planet Summit . Un tarif doit être arrêté pour soutenir les plus petites installations.

Une autre explication réside dans les contraintes du travail d'infirmière, qui peut souvent être plus intense la nuit. Les scientifiques ont analysé l'association entre le travail de nuit à long terme et le risque de 11 types de cancer. "Ces résultats pourraient aider à établir et à mettre en œuvre des mesures efficaces pour protéger les travailleuses de nuit qui devraient subir des examens physiques réguliers et des dépistages du cancer ".

Le message de Balotelli à Matuidi, victime du racisme !
Contrairement à ses coéquipiers, Blaise Matuidi n'a pas pu savourer cette victoire comme il se devait. J'aime tout le monde et je ne peux qu'être désolé de voir des personnes qui se comportent ainsi.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL