Être accro aux jeux vidéo va être reconnu comme une maladie

Olivia Lacan
Janvier 5, 2018

Un porte-parole de l'agence de l'ONU l'a annoncé ce vendredi, lors d'un point presse à Genève. Cette addiction fera partie des troubles liés aux comportements addictifs avec plusieurs catégories de dépendance.

L'addiction aux jeux vidéos peut conduire à un état dépressif, à des difficultés scolaires chez les jeunes, à une inversion du rythme jour/nuit.

Insolite Les jeux vidéo peuvent vous rendre plus intelligent!

Guardiola tombe à pic pour Umtiti — Mercato / Barça
Si le Barça n'a évidemment aucune intention de se séparer de l'un de ses meilleurs éléments, il n'est pas en position de force. Et comme cet été dans le dossier Neymar, le Barça pourrait bien être piégé par la clause libératoire du joueur.

Caractérisée par "un comportement de jeu persistant ou récurrent", l'addiction aux jeux vidéo n'est pas réservée au jeu en ligne, mais concerne aussi bien d'après l'OMS les joueurs solo, qui ne seront pour une fois pas laissés de côté. Ce comportement n'est plus du tout maîtrisé par l'individu.

Et si vous doutez de cette idée, les conséquences concrètes de cette addiction sont assez disuassives.

Le trouble du jeu vidéo en français.

Syrie: Deux pilotes russes tués dans le crash d'un hélicoptère
Un hélicoptère russe de type Mi-24 s'est écrasé en Syrie le 31 décembre à 15 kilomètres de la base militaire de Hama. L'accident serait vraisemblablement dû à un problème technique, aucun coup de feu n'ayant été tiré depuis le sol.

Interrogé par le magazine Science & Avenir, le Dr Bruno Rocher, psychiatre addictologue au CHU de Nantes, explique que "le jeu peut aussi devenir un comportement addictif par l'intermédiaire du "game play", les mécanismes de gratifications et récompenses, la captation de l'attention, l'immersion du joueur, qui lui permet d'oublier son quotidien".

La décision prise par l'OMS permettrait donc de prendre en charge officiellement l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie, comme c'est déjà le cas pour d'autres addictions comme le tabac ou encore l'alcool par exemple.

Attentat des Champs-Elysées : 18 mois de prison pour le père du tueur
Selon une source judiciaire, sa démarche ne devrait pas aboutir et sera " sans doute " déclarée irrecevable. Les deux gardes à vue sont consécutives, en effet, à un état alcoolique relevé par les forces de l'ordre.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL