Nancy : l'arrêt des soins d'une adolescente en état végétatif validé

Olivia Lacan
Janvier 5, 2018

En juin dernier, une jeune fille de 14 ans, atteinte d'une forme sévère d'une maladie auto-immune, est victime d'un arrêt cardio-respiratoire. Elle est dans le coma depuis le mois de juin dernier.

C'est désormais aux médecins du CHRU de Nancy-Brabois, de déterminer quand les soins donnés à Inès devront cesser. Plongée dans un état végétatif, son cas a été jugé sans espoir par les médecins.

La surprenante technique de Johnny Hallyday pour éponger ses dettes
Malgré ses revenus, Johnny Hallyday faisait face à de nombreuses dettes, comme l'ont révélé de nombreux médias ces derniers temps. Depuis le décès de Johnny Hallyday survenu le 6 décembre, le sujet de l'héritage du rockeur est régulièrement abordé.

L'arrêt des soins "imposera en tout état de cause à l'hôpital de prendre les mesures nécessaires pour sauvegarder la dignité de la patiente et de lui dispenser les soins palliatifs nécessaires ", a-t-il été précisé dans la décision.

Ses parents refusent de la laisser mourir. Le père et la mère de l'adolescente saisissent alors en référé, c'est-à-dire par une procédure d'urgence, le Conseil d'Etat, qui procède à une audience le 28 décembre.

Umut Bozok suivi de près par l'OL
Contacté par nos soins après les rumeurs concernant le FC Nantes et l'OL donc, Olivier Davo, l'agent d'Umut Bozok , s'est dit très surpris des infos parues ça et là.

La plus haute juridiction administrative de France vient donc de rendre sa décision, validant la décision du tribunal administratif de Nancy.

Le Conseil, tout en relevant que les parents de l'enfant s'opposent à l'arrêt des soins du fait notamment du droit au respect de la vie, estime qu'"au vu de l'état irréversible de perte d'autonomie de l'enfant qui la rend tributaire de moyens de suppléance de ses fonctions vitales (.) en l'état de la science médicale, la poursuite des traitements est susceptible de caractériser une obstination déraisonnable". Réanimée par le CHU de Nancy, son état neurologique est néanmoins qualifié par les médecins de " très défavorable avec de nombreuses et graves lésions cérébrales ", a rappelé vendredi le porte-parole du Conseil d'État, Xavier Domino.

Attentat des Champs-Elysées : 18 mois de prison pour le père du tueur
Selon une source judiciaire, sa démarche ne devrait pas aboutir et sera " sans doute " déclarée irrecevable. Les deux gardes à vue sont consécutives, en effet, à un état alcoolique relevé par les forces de l'ordre.

Une décision qui va à l'encontre de la volonté des parents de la jeune fille. "Notre fille nous appartient, pas aux médecins".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL