Tex viré des Z'amours après sa mauvaise blague sur les violences conjugales

Elisa Mosse
Décembre 15, 2017

D'abord mis à pied par France 2 après avoir "tenté" un trait d'humour sur les femmes battues dans l'émission C'est que de la télé sur C8, Tex a finalement été viré du jeu culte de France 2, Les Z'Amours, comme l'a révélé le site Puremédias.

Selon Puremedias.com, sans remettre en cause le caractère douteux de la blague de Tex, son éviction pourrait aussi correspondre à une volonté de renouveler le profil des présentateurs. "On lui dit plus rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois!" avait lancé l'animateur. "C'est terrible ce qui m'arrive, dit-il, c'est incroyable".

Delta Air Lines commande 100 A321neo ACF — Airbus
Dans un communiqué publié jeudi, la compagnie aérienne indique avoir également pris une option pour 100 appareils supplémentaires. Delta Air Lines a commandé 100 exemplaires A321neo ACF (configuration Airbus Cabin Flex) à Airbus le 14 décembre 2017.

Sa blague était déplacée, et France 2 ne lui a pas laissé de deuxième chance, même après 17 ans de présence.

Depuis plusieurs jours Tex était au cœur d'une polémique après une blague sexiste racontée dans l'émission de Julien Courbet sur C8: "les gars, vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir?"

L'établissement français du sang lance un appel au don
A l'heure actuelle, aucun produit ne peut se substituer au sang des donneurs bénévoles. En région cela se traduit parfois par plus de 350 dons "manquants " par semaine.

Tex était sous le coup d'une mise à pied disciplinaire par la chaine depuis une semaine, le tournage des Z'amours ayant été tout bonnement suspendu. Il lui reste toujours sa carrière d'humoriste, mais nul doute que cette dernière risque également de prendre du plomb dans l'aile avec cette affaire, surtout dans une période où les violences faites aux femmes sont au coeur du débat. "J'attends un petit peu avant de m'exprimer davantage".

Suisse: La BNS reste accommodante face à un franc "élevé"
En revanche, les économistes du centre de recherche ont abaissé leurs prévisions pour 2019 à 1,7% contre 1,9% précédemment. La BNS s'attend à une inflation de 0,5% cette année, contre une prévision de 0,4% en septembre.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL