Somalie Il se fait exploser dans une école de police: 18 morts

Dominique Dufresne
Décembre 14, 2017

Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Aucune revendication n'a encore été faite concernant cette attaque de la plus importante école de police de Somalie. Un précédent bilan faisait état de treize policiers tués.

"Un homme portant une ceinture d'explosifs est entré dans le camp déguisé en policier et s'est fait exploser", a déclaré un officier de police, Mohamed Abdulle, laissant entendre qu'il y avait de nombreuses victimes, sans pouvoir fournir de bilan plus précis dans l'immédiat.

Dès 2018, les députés pourront louer un pied-à-terre parisien... aux frais de l'Assemblée
Actuellement, 250 députés disposent d'un bureau " avec possibilité de couchage ". Le montant est estimé à 1200 euros par mois.

Un témoin, Hussein Ali, a raconté à l'AFP que " certains des policiers étaient déjà en rangs, d'autres étaient en train d'arriver, quand l'homme est entré et s'est fait exploser ", ajoutant que " les ambulances avaient emporté les morts et les blessés ".

Les islamistes shebab, coutumiers de ce genre d'attaque et qui prennent régulièrement pour cible les forces de police, ont revendiqué l'attaque, affirmant dans un communiqué avoir fait 27 victimes, "dont des officiers apostats gradés".

Les shebab ont juré la perte du fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 22'000 hommes de la force de l'Union africaine (Amisom).

La soirée cauchemardesque de Gianluigi Donnarumma — AC Milan
Cet été, il a renouvelé son contrat jusqu'en juin 2021 après des semaines de tension entre le club et Mino Raiola , son agent. Pur produit de la formation milanaise, Gigi Donnarumma semble plus que touché par cette situation dont il n'a pas le contrôle.

La dernière en date a été particulièrement dévastatrice et a fait 512 morts dans l'explosion d'un camion piégé à Mogadiscio en octobre dernier.

Ils ont été chassés de Mogadiscio en août 2011 et ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions.

Bien que refoulés de la capitale depuis plus de six ans, les islamistes armés contrôlent encore de vastes zones reculées du pays, d'où ils organisent des opérations suicides et mènent des attaques meurtrières.

Gemalto rejette l'offre de rachat d'Atos (communiqué) — Informatique
La chute de moitié du cours de Gemalto depuis le printemps a poussé Atos à sortir du bois. L'ensemble donnerait naissance à un leader européen de la cybersécurité.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL