Gemalto rejette l'offre de rachat d'Atos (communiqué) — Informatique

Elisee Touchard
Décembre 14, 2017

L'ensemble donnerait naissance à un leader européen de la cybersécurité.

Le projet a été salué mardi par les investisseurs qui ont propulsé le titre Gemalto en hausse de 35,6 % sur la séance à la Bourse de Paris à 45,6 euros, s'approchant ainsi du prix proposé par Atos qui, lui, s'est envolé de 7,14 % à 133,5 euros à la clôture. Cependant, " il n'y a aucune certitude que l'offre débouche sur une offre ferme et recommandée", ajoutait lapidaire, son communiqué. "Atos dispose d'une expérience reconnue dans l'intégration réussie du management, des équipes et des métiers", a déclaré Thierry Breton, P-dg d'Atos. La chute de moitié du cours de Gemalto depuis le printemps a poussé Atos à sortir du bois. Le Conseil d'administration de Gemalto a indiqué ce matin qu'il l'examinait pour déterminer la meilleure marche à suivre dans l'intérêt de la société, de ses employés et de ses actionnaires.

La femme de Luc Robitaille dénonce Donald Trump — Inconduite sexuelle
Le message de Stacia suit les trois allégations d'agressions sexuelles qui ont été télévisées lundi. J'ai ri, avant d'ajouter que j'étais mariée à un joueur des Rangers (de New York).

Le groupe a publié quatre alertes sur résultats entre octobre 2016 et juillet 2017, en raison de difficultés sur ses activités principales (cartes SIM et cartes bancaires).

Dans l'internet des objets et les solutions "machine-to-machine", le nouveau groupe pourra s'appuyer, d'une part sur la solution Codex d'Atos en analyse des données et intelligence artificielle, et d'autre part sur sa grande expertise sectorielle combinée à ses relations clients développées sur le long-terme, avec un chiffre d'affaires combiné d'environ 1 milliard d'euros.

Israel hits Gaza after rocket fire: Army
No group has yet to take responsibility for this evening's fire. Trump delivered on the promise made by several presidents. Turkey's Recep Tayyip Erdogan just flunked a test.

Fin novembre, le groupe avait annoncé qu'il allait devoir lancer un plan de réduction de ses coûts qui passerait par le départ de 10 % de ses effectifs en France (288 postes). Selon lui, 80 % des transactions dans le monde sont encore réalisées en cash et pourraient être converties en échange électronique par carte. Même si le groupe fait des bénéfices, les ordonnances travail lui permettent désormais de licencier. "A l'heure actuelle, trouver un partenaire ne sera pas facile car l'activité SIM physique telle qu'elle existe aujourd'hui est vouée à disparaître", tempère toutefois Richard-Maxime Beaudoux, analyste chez Bryan Garnier.

L'OMC n'a pas trouvé d'accord lors de la ministérielle à Buenos Aires — Commerce mondial
Après une manifestation sans incidents dimanche, une trentaine de membres d'ONG se sont fait entendre dans le hall de l'hôtel Hilton.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL