Washington prêt à discuter avec Pyongyang

Dominique Dufresne
Décembre 13, 2017

Le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, a déclaré mardi à Washington que les Etats-Unis étaient prêts à entamer des discussions avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC) sans condition préalable.

Il s'agit d'un ton nettement différent de la position précédente de Washington, qui exigeait que la Corée du Nord arrête d'abord ses essais nucléaires et balistiques et démontre sa sincérité sur la dénucléarisation. Si Washington a récemment réitéré un appel à couper toute relation commerciale et diplomatique avec la Corée du Nord, appel rejeté par Pékin et Moscou, les Etats-Unis ne ferment pas pour autant la porte à la possibilité de négociations, a semblé dire Rex Tillerson mardi. "Il n'est pas réaliste de dire "nous allons discuter avec vous seulement si vous venez à la table des négociations prêts à abandonner votre programme" " nucléaire, a-t-il dit lors d'une conférence à Washington.Le chef de la diplomatie américaine avait auparavant expliqué qu'un recours à l'option militaire contre la Corée du Nord, en cas d'épuisement de toutes les solutions diplomatiques, signerait son échec personnel. "Nous avons dit, du côté diplomatique, que nous sommes prêts à discuter dès que la Corée du Nord voudra discuter", a expliqué Rex Tillerson. "Ce serait difficile de parler si au milieu de notre discussion vous décidez de tester un autre engin", a-t-il estimé.

TF1 veut racheter Aufeminin pour environ 365 M EUR
L'actuelle PDG du groupe, Marie-Laure Sauty de Chalon devrait conserver ses fonctions à l'issue de l'opération. L'éditeur de sites est passé sous le contrôle du groupe allemand Axel Springer en 2007.

La Maison-Blanche a, d'ailleurs, publié par la suite un communiqué ne permettant pas de conclure que Donald Trump approuve les propos de son secrétaire d'Etat.

La Corée du Nord a affirmé que son nouveau missile est capable d'atteindre l'ensemble du territoire américain.

Toulouse, Monaco et Angers en quarts de finale
Après l'heure de jeu, Lemar entrait face à son club formateur, en remplaçant Lopes, et les Rouge et Blanc continuaient à pousser. Dans les deux huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue de la soirée, la logique a été respectée .

Dans un discours devant des employés du programme balistique, M. Kim a promis de sortir victorieux de 'l'épreuve de force' avec les Etats-Unis.

Raids israéliens sur des positions du Hamas à Gaza

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL