Pascal Dupraz recadré violemment par les Indians — Toulouse FC

Margot Aubert
Décembre 13, 2017

Avant d'enchaîner: "Il y a combien de places à Bordeaux?". Avant de recevoir Bordeaux ce mardi en Coupe de la Ligue, l'entraîneur toulousain s'en est de nouveau pris au public du Stadium. "Je vous parie qu'ils n'y seront pas", a ainsi déclaré Pascal Dupraz dans des propos relayés par L'Equipe.

Cinq départements maintenus en vigilance orange "neige-verglas" et "avalanches" — Météo
Le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme sont concernés par une alerte au vent violent. Météo France a enregistré des rafales de 80 km/h dans la région de Saulieu.

Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse): "L'important ce soir, c'est bien sûr de se qualifier". Un bon public, ça vous rapporte 10 points dans une saison.

Le FN mis en examen — Assistants parlementaires
Selon l'organisme du Parlement européen , le montant total des salaires dénoncés est de 5 millions d'euros. L'ancienne cheffe de cabinet de Marine Le Pen au FN, Catherine Griset, est également poursuivie.

Une déclaration pas vraiment appréciée par les supporters, qui ont répondu au coach du TFC par l'intermédiaire des Indians Tolosa dans un communiqué publié sur le site des Violets.

Chelsea en huitièmes: Barça
Autant d'épisodes marquants face à la formation anglaise qui font que ces retrouvailles auront une saveur particulière. C'est une équipe solide, avec un schéma tactique ciselé et très bien rôdé.

Vidéo - Dupraz aux supporters marseillais: "Rentrez chez vous!" Toulouse, qui accueille justement Bordeaux ce mardi en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue, ne songe sans doute pas encore à une finale éventuelle. "Mais un mauvais public, ça peut vous faire perdre des points", a ainsi lâché le technicien savoyard en conférence de presse. Et visiblement, ce dernier est allé trop loin pour eux. Dans un texte partagé sur leur compte Twitter, le groupe a conseiller à l'entraîneur de "voir le jeu autrement qu'une question d' " avoir des couilles ". ", ils n'y vont pas non plus de main morte: "Préoccupe-toi plutôt de ce que font les joueurs que tu as fait venir dans ce club sur le terrain et assume tes responsabilités (la tactique par exemple?). Il est temps de se retrousser les manches Pascalou et de ranger cette fierté trop souvent mal placée", ont-ils ajouté". Et d'ajouter: " Ne t'attends pas à la folie des grands soirs, on a un boulot (pas toujours bien payé). Ce qui semble certain en revanche, c'est qu'en raison de l'horaire (18h45) et du boycott des ultras vis-à-vis de cette compétition, le Stadium sonnera creux. La magie provoquée par le maintien de dernière minute à Angers en 2016 n'est plus qu'une vieille histoire. N'hésitez pas à réagir dans la rubrique "commentaires" ci-dessous.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL