Ariane 5 : quatre satellites Galileo envoyés en orbite

Elisee Touchard
Décembre 13, 2017

Ce 12 décembre, quatre nouveaux satellites ont été déployées grâce à un lanceur Ariane 5 ES d'Arianespace tiré depuis le site de Kourou (Guyane française), permettant de porter à 22 le nombre de satellites Galileo en orbite.

Les produits "Picot" interdits au Maroc — Alerte
Le ministère demande ainsi aux parents de ne pas utiliser les produits concernés et de les échanger, après avis du médecin. Celles-ci avaient pour objectif de vérifier que le groupe LNS met en œuvre les mesures appropriées de gestion du risque.

Galileo a pour ambition de rivaliser avec le russe Glonass, le chinois Beidou et surtout l'américain GPS. La durée de la mission est de 3 heures 55 minutes et 45 secondes. C'est trop peu pour les satellites Galileo, qui doivent évoluer à plus de 23 000 km de distance, mais puisqu'ils ne pèsent pas un poids excessif - chacun de ces satellites pèse 730 kg -, il est possible de les emmener plus loin dans l'espace. Objectif? Transporter d'un seul coup quatre satellites Galileo pour les placer sur une orbite de transfert géostationnaire. Cette mission est réalisée pour la Commission européenne dans le cadre d'un contrat avec l'Agence spatiale européenne (ESA).

Coupe de la Ligue: les stars de l'OL au repos contre Montpellier
Rafael , suspendu, n'est pas non plus du voyage dans l'Hérault, tandis que Bertrand Traoré est toujours blessé. Le coach lyonnais devrait donner du temps de jeu à Gorgelin, Yanga-Mbiwa, Ferri, Gouiri et Owusu.

Avec ce dernier lancement de l'année 2017, Arianespace signe 11 lancements réussis en 2017: six Ariane 5, deux Soyuz et trois Vega.

Waldemar Kita blasé par le comportement de Léo Dubois — Mercato FC Nantes
En novembre dernier, Ouest-France expliquait que les discussions autour d'une prolongation de Léo Dubois étaient en bonne voie. Promu en début de saison, le latéral droit a déjà participé à 15 rencontres cette saison, toutes en tant que titulaire.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL