Gemalto répond à Atos

Elisee Touchard
Décembre 12, 2017

La SSII précise dans un communiqué avoir remis le 28 novembre au conseil d'administration une offre présentée comme amicale de 46,0 euros par action Gemalto, dividende attaché, et avoir depuis réitéré "ses intentions amicales" au spécialiste de la sécurité numérique.

Le titre du spécialiste français des cartes à puces Gemalto bondissait de plus de 32% mardi peu après l'ouverture de la Bourse de Paris, s'approchant du prix proposé par le groupe informatique Atos dans le cadre de son offre d'achat. Ainsi qu'une prime d'environ 42% sur le dernier cours de bourse de clôture non affecté de Gemalto au 8 décembre 2017 et des primes d'environ 42% et 34% sur les cours moyens pondérés par les volumes sur le dernier mois et sur les trois derniers mois respectivement.

Encore cinq départements en alerte — Météo
Le département de la Savoie est quant à lui concerné par des risques d'avalanches . On attend plus de 30 cm sur les Alpes du sud, dès 1000 m.

"La transaction proposée renforcera les activités de Gemalto et conduira à l'émergence d'un leader mondial des technologies de la cybersécurité et des services numériques, au bénéfice de toutes les parties prenantes", selon Atos. Gemalto - qui précise qu'"il n'y a aucune certitude que l'offre débouche sur une offre ferme et recommandée pour la société" - devrait donner une réponse avant le 15 décembre 2017, date à laquelle l'offre d'Atos ne sera plus valable.

Cette nouvelle entité serait "de loin le premier acteur européen" sur les marchés du paiement ou de la cybersécurité, et permettrait "un large potentiel de synergies" dans ces métiers, a fait valoir le patron d'Atos, ancien ministre de l'Economie et des Finances (2005-2007) et ex-PDG de Thomson et France Télécom. Atos a vu l'an dernier son bénéfice net progresser de 39,6% à 567 millions d'euros, et son chiffre d'affaires de 9,7% à 11,717 milliards.

Etats-Unis Harcelé à l'école, il émeut les plus grandes stars
Dans une vidéo publiée par sa mère sur Facebook, on le voit, en pleurs, raconter comment les autres enfants de son école le harcèlent et le martyrisent.

Ce "grand projet de consolidation européenne a été accueilli de façon favorable par la BPI" (Bpifrance, Banque publique d'investissement), qui pourrait participer au financement de l'opération, a ajouté Thierry Breton. Il a en effet subi un trou d'air après la conversion -tardive, et très rapide- des Etats-Unis aux cartes à puces, les nombreux intervenants croulant sous les stocks.

Gourvennec soutenu, Mendy out — Bordeaux
Mendy devrait donc manquer les trois derniers matchs de l'année, contre Toulousz en Coupe de la Ligue, puis contre Nice et Montpellier en Ligue 1.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL