Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël "regrettable" pour Macron

Dominique Dufresne
Décembre 8, 2017

La décision annoncée mercredi par le président américain, Donald Trump, visant à reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, continue de susciter des réactions de colère du monde arabe mais aussi en Afrique.

Star Wars Battlefront 2 : la dernière mise à jour facilite la progression
L'update, d'ores et déjà disponible, augmente tout d'abord la quantité de crédits récupérés à chaque fin de match. Dans cette optique, le studio suédois a mis en place lundi une mise à jour du système de progression.

Jérusalem est une question qui relève du statut final et qui doit être réglée par le biais de négociations directes entre les deux parties sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale, en tenant compte des préoccupations légitimes tant de la partie israélienne que de la partie palestinienne. Cela a été le cas pendant des siècles et cela sera toujours ainsi.

Le site voyages-sncf.com devient OUI.sncf
Oui.sncf met aussi en place une relation client disponible 24/24 et 7/7 et le "Oui bot" sur sa page d'accueil. OUI.sncf va mettre l'accent sur cette différenciation, a indiqué le groupe public.

C'est donc cette perspective d'une solution à deux États, déjà largement compromise, qui vient d'être mise à mal par le Président américain. C'est seulement en parvenant à deux États qui vivent côte à côte dans la paix, la sécurité et la reconnaissance mutuelle - avec Jérusalem comme capitale d'Israël et de la Palestine - et après des négociations permanentes que les aspirations légitimes des deux peuples seront atteintes.

Libye: Préparatifs pour le plus grand rapatriement de migrants en Afrique
A Abidjan, l'UA, l'UE et le gouvernement libyen ont accepté d'alléger le sort de milliers de migrants pris au piège en Libye. Le rapatriement volontaire de tous les migrants bloqués en Libye pourrait prendre au total six mois, estime Amira El Fadil.

"En tant que Secrétaire général de l'ONU, M. Guterres a indiqué qu'" il fera tout ce qui est en son pouvoir pour aider les dirigeants israéliens et palestiniens à reprendre des négociations constructives et à réaliser cette vision d'une paix durable pour les deux peuples ". Inévitablement, la décision de Trump, saluée par Netanyahou - empêtré jusqu'au cou dans des affaires de corruption -, a provoqué chez les Palestiniens du Hamas, l'appel à une "troisième intifada ".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL