Phil Collins une nouvelle fois hospitalisé: "Il ne va pas bien"

Elisa Mosse
Décembre 7, 2017

Les nouvelles à propos de Phil Collins ne sont pas rassurantes. Ayant de sérieux problèmes depuis 2015, le chanteur a de nouveau fait un tour aux urgences.

Accusé de harcèlement, le sénateur démocrate Al Franken poussé vers la sortie
Si Al Franken démissionne, il reviendra au gouverneur du Minnesota, un démocrate, de nommer son remplaçant en attendant d'organiser une élection partielle.

Ce n'est pas la première fois que Phil Collins passe par la case hôpital. Samedi 2 décembre, juste avant son concert au Newcastle Arena en Grande-Bretagne, l'interprète de In the air tonight a fait un tour au Freemans Hospital. Les raisons de son hospitalisation n'ont pas été dévoilées mais son passage dans l'établissement hospitalier n'a duré que deux heures.

Mort de Johnny Hallyday : les images de son dernier concert à Lille
Depuis la mort de Johnny, Jacques Dutronc restait muet, jusqu'à jeudi matin sur RTL . " Il a eu un courage énorme ". Au moins ça requinquait notre Johnny. " On s'est bien marrés pour un tas de choses ", a déclaré Jacques Dutronc.

"Je suis surpris que le concert ait lieu ce soir parce qu'il ne va vraiment pas bien" aurait déclaré le chauffeur de Phil Collins à un paparazzo, selon les informations du site britannique Metro. Cela lui a valu quelques mésaventures.

Son sosie flippant était un fake — Angelina Jolie
La demoiselle s'est néanmoins bien fait refaire le nez et a subi un élargissement de la bouche tout comme une liposuccion. Sahar Tabar a tout de même perdu 40 kilos pour obtenir la même morphologie qu'Angelina Jolie .

Phil est dans un mauvais état, sa tête est complètement bandée. "Il est conscient et parle, mais il est frustré et mécontent de devoir annuler ses concerts", avaient alors rapporté nos confrères du Sun. En effet, en octobre 2016 était tombé dans sa salle de bain. L'incident lui avait, fort heureusement, simplement apporté quelques hématomes au visage.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL