La Deutsche Bank coopère — Liens avec Trump

Dominique Dufresne
Décembre 6, 2017

Mais la Maison-Blanche a vivement répliqué.

"Cette demande a été faite il y a plusieurs semaines et sera honorée par la banque allemande à laquelle l'empire immobilier Trump - dirigé aujourd'hui par les deux fils du président américain - doit quelque 300 millions de dollars, indique Bloomberg, qui cite une source ayant requis l'anonymat".

Elle s'est refusée à donner davantage de détails.

France: les parents d'une djihadiste interpellés
La jeune femme a été arrêtée en octobre dernier à Raqqa alors qu'elle est visée par un mandat d'arrêt d'un juge d'instruction. Au début du mois de novembre, elle avait déclaré sur France 2 vouloir revenir en France avec ses trois enfants.

Si le procureur s'intéresse aux comptes liés à Deutsche Bank, c'est notamment car la banque avait de nombreux liens avec la Russie, notamment via un accord financier avec Vnesheconombank, la banque d'Etat soumise à des sanctions américaines.

Le procureur spécial Robert Mueller enquête sur une ingérence présumée de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016 et sur des liens supposés entre des proches de Donald Trump et Moscou.

Une seconde source proche du dossier a évoqué auprès de l'AFP la possibilité que la demande de documents concerne Paul Manafort, l'ancien directeur de campagne de Donald Trump.

Kev Adams dans Rendez-vous en Terre Inconnue : "J'ai vraiment craqué"
Pour ce nouveau numéro, Frédéric Lopez a convié Kev Adams à vivre une expérience hors du commun. Je lui ai dit 'Est-ce que tu as vu le programme?' J'ai compris que pas trop".

Ce n'est pas la première fois que des autorités américaines sollicitent l'établissement allemand sur ses liens avec le magnat de l'immobilier.

En juin 2017, la Deutsche Bank avait déjà rejeté une demande d'information concernant ses relations avec Trump, arguant que cette demande devait faire l'objet d'une requête formelle.

Donald Trump, qui refuse de publier l'intégralité de ses déclarations d'impôts, a toujours répété qu'il n'avait " aucun intérêt financier " en Russie. Jusqu'ici, quatre personnes ont été mises en cause, dont le 1er décembre Michael Flynn qui fut l'éphémère conseiller à la sécurité nationale du président républicain.

Un rapport recommande la fin de la revalorisation automatique — SMIC
Ni coup de pouce du gouvernement au 1er janvier ni revalorisation annuelle automatique. Des propositions dénoncées notamment par Force ouvrière, la CGT et la CFDT.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL