Trop de protéines à la cantine — Enfants

Olivia Lacan
Décembre 5, 2017

Greenpeace conclut que sur un milliard de repas distribués chaque année à six millions d'élèves, les recommandations du GEM-RCN conduisent à des "apports en protéines démesurés en comparaison des recommandations édictées par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses)".

Pour Macron, l'audiovisuel public est "la honte de la République"
Et devant environ 70 personnes, le patron de l'Élysée n'a pas mâché ses mots, rapporte L'Express . Le tout, pour contribuer à la maîtrise des dépenses publiques.

Un excès qui s'explique par la présence systématique de viande ou de poisson dans les plats principaux, mais aussi dans certaines entrées, auxquelles s'ajoutent souvent du fromage et un yaourt en dessert. A 6 ans, en primaire, c'est 7 g, et à 11 ans, au collège, 11,6 g. Et de rappeler qu'à lui seul, l'élevage industriel est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. Pour protéger à la fois l'équilibre des enfants et celui de la planète, l'ONG recommande donc d'augmenter la part de produits issus de l'agriculture biologique dans toute la restauration scolaire et d'introduire deux repas végétariens par semaine dans les cantines à l'horizon 2020.

" Marseille, ça pue ", Patrice Quarteron urine sur l'OM — Vidéo
Dans cette dernière, le boxeur se retrouve devant le stade Vélodrome et brûle le drapeau du l'Olympique de Marseille . On le voit également uriner sur les lettres géantes qui forment le mot Marseille à l'entrée de la ville.

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot s'est dit favorable la semaine dernière à un menu végétarien dans les cantines scolaires une fois par semaine. "Ils interviennent partout: dans les politiques publiques où ils noyautent les instances de décision, auprès des maires, et jusque dans les écoles, où ils entrent dans les classes et les cantines pour persuader les enfants des vertus miraculeuses de la viande", a fait savoir Greenpeace dans son rapport. L'ONG préconise donc de limiter et de mieux encadrer leur influence, et de se fier en priorité aux recommandations des nutritionnistes.

Les autorités financières françaises mettent en garde contre l'achat de bitcoins
Avec un cours qui frôle aujourd'hui les 10 000 euros, c'est peu dire que la valeur du Bitcoin s'est complètement envolée en quelques mois.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL