" "Une épicerie halal " à 96 % " jugée pour " communautarisme " — Colombes

Dominique Dufresne
Décembre 4, 2017

"Colombes a donné un bail à la société Good Price et, dans les clauses du bail, est insérée une mention pour que ce commerce soit généraliste", avait-il précisé. Mais ni bouteilles de vin, ni côtelettes de porc. Le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) doit trancher, lundi, un litige opposant un office HLM de Colombes à l'un de ses locataires, une épicerie accusée de ne vendre quasiment que des produits halal et donc, de ne pas respecter son bail établi pour " alimentation générale ".

Le contrat de location du commerce, d'abord signé par Franprix, enseigne d'alimentation généraliste, avait été cédé à Good Price au printemps 2015.

Guinée : le VIH/SIDA continue de tuer, regrette le CNLS
A ce jour, 2 587 personnes vivant avec le VIH (PVVIH) reçoivent des soins auprès des formations sanitaires à Madagascar. Cependant, certaines parties de la riposte au VIH sont à la traîne.

Dans un premier temps, la mairie a demandé à l'épicerie d'intégrer dans son commerce des produits d'alimentation générale, mais le gérant, Soulemane Yalcin, a rétorqué que ce type de produits ne trouverait pas d'acheteurs dans sa boutique.

Puis le plaidoyer avait enfoncé le clou: "Or là, il s'agit d'une alimentation particulière". "C'est un dossier qui peut paraître singulier mais qui est tout de même assez simple", avait affirmé Me François Meyer, avocat de l'office HLM, à l'audience du tribunal de grande instance de Nanterre, au mois d'octobre dernier. A 96%, elle vend des produits halal", poursuivait-il en énumérant: "aucune marque connue en France, pas d'alcool, pas de porc, "vous n'avez pas certains produits laitiers." .

Les Françaises réagissent face à l'Angola — Hand
Les Françaises se replacent donc dans le groupe A , à la deuxième place derrière la Roumanie, seule équipe à deux victoires. On est encore convalescent parce qu'on n'a pas digéré le résultat de la veille.

Il y a bien quelques bonbons Haribo dans les rayons. Car Good Price et son avocate réfutent l'accusation, qu'ils considèrent bancale dans la mesure où, selon eux, "le chiffre de 96% ne correspond pas à la réalité". "On nous reproche de ne pas vendre de vin, or c'est une activité annexe: le vin ne fait pas partie de l'alimentation générale", avait ainsi avoué l'avocate.

Mais pour la mairie, dirigée par Nicole Goueta (Les Républicains) et à l'origine de la plainte, la supérette se présente comme "une épicerie communautaire" et sa politique de vente "correspond à une pratique religieuse". Et soutient qu'il n'est pas possible de laisser se " communautariser " le quartier, tout en se défendant destigmatiser une communauté.

Abt disqualifié, Buemi 10e — Hong Kong
Le Suédois était parti en pole, mais il avait le contrôle de sa voiture dès le premier freinage et s'était retrouvé 12e. Rosenqvist a fait un tête-à-queue au premier virage et Edoaro Mortara a pris la tête, devant Daniel Abt ( vidéo ).

L'affaire remonte au mois d'août 2016.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL